Rencontre des Maisons de l’Europe de France 2020

A l’occasion du 70ème anniversaire de la Déclaration de Robert Schuman du 9 mai 1950, les Rencontres des Maisons de l’Europe de France 2020 auront lieu du 12 au 15 mars à Scy-Chazelles et Metz. La MESA y sera représentée par sa présidente, son président d’honneur et son secrétaire général. En plus de cette représentation, nous avons décidé d’organiser une excursion-visite d’une journée pour les membres qui sont intéressés par une participation au lancement de ces Rencontres. Les inscriptions sont closes.

© FFME

Conférence-débat avec la Secrétaire générale du Conseil de l’Europe

le 11 février 2020

Passionnante conférence donnée par la Secrétaire générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejčinović Burić sur le thème :  » 70 ans du Conseil de l’Europe : et maintenant ?  »

En tant qu’ancienne directrice de la Maison de l’Europe de Zagreb, Marija Pejčinović Burić est profondément attachée à la philosophie et aux activités sur lesquelles se fonde le travail de la MESA. Croate de nationalité et originaire de la ville-martyr de Mostar, elle est la deuxième femme à exercer la fonction de Secrétaire générale du Conseil de l’Europe, après Catherine Lalumière, qui l’a beaucoup inspirée. Économiste de formation, après avoir travaillé dans le privé et l’associatif, elle a été Vice-Première ministre croate et ministre des Affaires étrangères et européennes de son pays.

Après sa récente prise de fonction, le 18 septembre 2019, au Conseil de Europe, suite à son élection par l’Assemblée parlementaire, la Secrétaire générale a abordé les nouveaux défis auxquels le Conseil de l’Europe doit faire face avec une grande objectivité et beaucoup d’espoir pour l’avenir. « Les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit ont été non seulement renforcés mais aussi développés ». Depuis 70 ans maintenant, cette organisation a étendu son territoire et son champ d’action pour le bien de 830 millions d’Européens à qui s’appliquent les diverses conventions et instruments, sur le territoire de 47 pays, soit la totalité du continent européen allant de l’Atlantique à l’Oural (à l’exception du Belarus, qui applique encore la peine capitale).

Cependant, le Conseil de l’Europe doit faire face à une menace sérieuse, la montée du nationalisme et du populisme, qui « attaque ou sape la notion même de droits individuels et fondamentaux placés au-dessus du droit national ».

La Secrétaire générale prend l’exemple de la liberté d’expression, droit consacré par l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme, qui protège le droit de chacun et chacune de se forger ses propres opinions, de les défendre et de les exprimer sans ingérence justifiée.

Marija Pejčinović Burić relève que « ces dernières années, des études sur la liberté d’expression ont montré que cette liberté est de plus en plus menacée en Europe ». Cela concerne principalement les journalistes, « il s’agit d’agressions physiques, d’intimidations, de harcèlement, de surveillance ciblée et de harcèlement en ligne ». Elle souligne qu’ « en 2018, le nombre de menaces a été multiplié par deux et des meurtres ont été commis ».

Elle conclut en disant que « nous devons avoir pleinement confiance en ces normes de droits de l’homme, de démocratie et État de droit, dont plusieurs générations ont maintenant pu profiter, ainsi que défendre ces normes contre les attaques injustifiées et les appliquer aux nouveaux défis auxquels nous sommes confrontés ».

Le débat a été mené par Ulrich Bohner, Président d’honneur de la MESA et Denis Huber, Président de l’Amicale du personnel du Conseil de l’Europe. De nombreuses questions ont été posées sur des sujets divers : la Russie, la Turquie, l’impact du Brexit, les relations avec l’OSCE et bien d’autres encore. Merci au public venu nombreux, ainsi que pour les questions posées qui ont donné lieu à des discussions et des débats intéressants et merci à l’ERAGE qui a nous a accueilli dans ses locaux.

Visite de la Pharmacopée européenne -EDQM

Le 30 janvier 2020, une vingtaine de membres de la MESA ont eu l’opportunité de visiter à Strasbourg la Direction européenne de la qualité du médicament & soins de santé (EDQM), plus connue sous l’appellation de « Pharmacopée européenne ».

L’EDQM est une direction du Conseil de l’Europe, dont la mission principale est de protéger la santé publique, en assurant la qualité des médicaments, et de faire le meilleur usage des ressources des États membres dans ce domaine. Basées sur la convention pour une Pharmacopée européenne, signée et ratifiée par 38 pays européens, dont les 27 États membres de l’Union européenne, ses décisions ont une valeur juridique contraignante pour les laboratoires et organismes auxquels elle s’adresse. Cette direction est composée de 420 agents, pour la plupart de profil scientifique, originaires de 29 pays différents. Son budget est en équilibre puisque l’EDQM vend les ouvrages de pharmacopées et les échantillons, qu’elle livre dans le monde entier, en particulier en Inde et en Chine où se trouvent la plupart des laboratoires industriels. L’oratrice, Laurence Montard, pharmacienne de formation, a exposé les différentes fonctions assurées au sein de l’EDQM et a pu répondu aux (très) nombreuses questions des membres de la MESA. Ceux-ci ont particulièrement apprécié cette présentation, même s’il n’a pas été possible de visiter les laboratoires, ceux-ci étant réservés aux professionnels.

Un grand merci à l’EDQM pour l’accueil.

Conférence-débat le 11 février avec Marija Pejčinović Burić, Secrétaire générale du Conseil de l’Europe

Conférence-débat avec la Secrétaire générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejčinović Burić le 11 février 2020, sur le thème :

70 ans du Conseil de l’Europe : et maintenant ?

Lieu : ERAGE (4 rue Brûlée) à 18h30

Conférence suivie d’un débat animé par Ulrich Bohner, Président d’honneur de la MESA, et Denis Huber, Président de l’Amicale du personnel du Conseil de l’Europe.

Entrée libre sur inscription obligatoire à secretariat.mesa@gmail.com

Visite de la Pharmacopée

Un groupe de membres de la MESA aura l’occasion de visiter la Pharmacopée le jeudi 30 janvier.

La Pharmacopée européenne est une organisation qui protège la santé publique en permettant le développement, favorisant la mise en application et en contrôle l’application de normes de qualité qui garantissent des médicament sûrs et leur utilisation en toute sécurité. Elle contribue à l’accès à des médicaments et soins de santé de qualité pour tout le monde. Elle délivre des certificats de conformité, elle coordonne un réseau des Laboratoires Officiels de Contrôle des Médicaments, elle propose des normes et des principes d’éthique.

Rencontres avec Alberto Toscano le 29 novembre 2019

Vendredi, à la librairie des bateliers à Strasbourg. Présentation du nouveau livre d’Alberto Toscano, Ti amo Francia. Le thème : ces Italiens qui ont fait la France, personnages illustres et surtout illustres inconnus. Surprise et honneur de trouver dans le public la nouvelle Commissaire européenne à la cohésion et aux réformes, Elisa Ferreira. Nous lui adressons tous nos vœux de réussite. Un grand merci au professeur Francesco d’Antonio de l’Unistra pour avoir accompagné la MESA dans cette belle aventure autour d’Alberto qui s’est poursuivie par un débat au cinéma L’Odyssée après la projection du film « Les Opportunistes » (Il capitale umano) de Paolo Virzi.

Rencontres avec Alberto Toscano le 29 novembre 2019

Lieu : Librarie des Bateliers (5 rue Modeste Schickelé) à partir de 17h30.

Alberto Toscano, auteur italien, présentera son nouveau livre Ti amo Francia, paru récemment chez Armand Colin.

Cet ouvrage nous parle d’Italiens qui ont contribué à « faire » la France. Des hommes et des femmes venus comme migrants et devenus protagonistes d’une intégration réussie. Ceux qui ont eu un rôle important dans tous les domaines de la société française – de la musique à l’économie, du journalisme au cinéma, de l’architecture à la politique.

Présentation suivie de la projection du film Les Opportunistes (2014) dans le cadre du ciné-club de la MESA, EurOdyssée.

Lieu : Cinéma Odyssée (3 rue des Francs-Bourgeois) à 20h

Acteurs : Valeria Bruni Tedeschi, Fabrizio Bentivoglio, Valeria Golino

Synopsis : Près du lac de Côme en Italie, les familles de la richissime Carla Bernaschi et de Dino Ossola, agent immobilier au bord de la faillite, sont liées par une même obsession : l’argent. Un accident la veille de Noël va brutalement changer leurs destins.

Ces deux ses séquences seront animées par Natacha Ficarelli (Présidente de la MESA) et Francesco D’Antonio (Vice-doyen de la Faculté des langues).

Evénement organisé par la MESA en partenariat avec l’Université de Strasbourg.

La vente du livre « Ti amo Francia » sera assurée par la librairie des Bateliers lors des deux manifestations à la librairie des Bateliers et au cinéma Odyssée.

Concert événement le 27 novembre 2019 : Odyssée de l’exil

Dans le cadre du festival Strasbourg Méditerranée, en partenariat avec Alsace-Crète, Communauté hellénique d’Alsace, et l’istituto italiano di cultura de Strasbourg. 

Interprètes : Francesca SORTENI (soprano), Dionysos IDIS (basse baryton), Daniela TSEKOVA (piano).

Lieu : Salle du Munsterhof (9 rue des Juifs) à 20h.

Places disponibles sur la billetterie (www.strasmed.com) ou à la Boutique Culture (10 place de la Cathédrale).

L’Europe face aux défis budgétaires: comment financer les nouvelles politiques?

Passionnante conférence donnée hier par Margarida Marques, députée européenne, sur le thème de « L’Europe face aux défis budgétaires : comment financer les nouvelles politiques ? » (partenariat MESA-Collège doctoral européen).

Avec la présentation du cadre financier 2021-2027, la question du financement des « nouvelles politiques », telles que le climat, la défense, la migration ou encore l’innovation intrigue. Avec un budget de plus de 1000 milliards d’euros déjà conséquent pour cette période, comment peut-on trouver des ressources supplémentaires. Faut-il augmenter la contribution des Etats ? Ou réduire les fonds attribués à des politiques dites plus « traditionnelles », comme la politique agricole commune ou la politique de cohésion?

Margarida Marques rappelle qu’  « Il n’y a pas vraiment de nouvelles politiques, on leur donne juste une nouvelle priorité. Et pour financer ces nouvelles priorités il faut de l’argent nouveau. C’est ce que la Parlement européen va négocier avec le Conseil afin d’être en mesure de donner son consentement pour ce cadre financier d’ici à la fin de cette année. »

Au cours du débat, Margardia Marques a répondu à de nombreuses questions, notamment des doctorants de l’Université, citant notamment l’exemple de l’implantation d’une grande usine Volkswagen à Setubal, dans une région pauvre du Portugal, qui a été bénéfique non seulement au Portugal, mais également aux investisseurs allemands qui ont bénéficié d’une forte aide à l’investissement. Elle a ensuite rejoint le Parlement pour un débat en soirée sur le budget 2020.

Débat avec Fernanda Gabriel, journaliste à la RTP et vice-présidente de la MESA.

Merci à toutes et à tous d’être venus et pour les questions posées qui ont donné lieu à des discussions et des débats intéressants.