Contactez la Maison de l'Europe

9 Place Kléber
67000 Strasbourg

Tel : 09 53 12 72 10
Bureau 28

secretariat.mesa@gmail.com

Inscription à la newsletter

Actualités

Le Japon met à l’honneur notre membre Danièle Alexandre

La Maison de l’Europe Strasbourg – Alsace félicite notre membre Administratrice, Madame Danièle Alexandre qui vient de recevoir le Certificat d’Honneur du Ministre des Affaires Étrangères du Japon en reconnaissance du travail fait par l’Ancienne Vice-présidente des Relations Internationales de l’Université de Strasbourg et ancienne présidente de la Maison Universitaire France-Japon (MUFJ) pour la promotion des relations entre le Japon et la France.

Ce certificat lui a été remis par Monsieur AKAMATSU Takeshi, Consul Général du Japon à Strasbourg et Observateur Permanent auprès du Conseil de l’Europe lors d’une cérémonie à sa résidence le 8 novembre 2021

Retour sur la conférence de la MESA dans le cadre de l’EYE

Mis en avant

« Être LGBTQI+ en Europe – Nous sommes LGBT – à quand l’égalité ? »

Faire partie de la communauté LGBTQI+ en Europe pose encore de nombreux problèmes aux citoyens européens et les expose à de nombreuses discriminations tant structurelles que personnelles.

Dans le cadre de l’European Youth Event 2021 (rencontre des jeunes européens) au Parlement Européen à Strasbourg, la Maison de l’Europe Strasbourg Alsace a organisé une conférence sur le thème “Etre LGBTQI+ en Europe – Nous sommes LGBT à quand l’égalité ?”.

Cette conférence organisée au Parlement Européen et modérée par notre Présidente, la journaliste Fernanda Gabriel , a fait salle comble grâce à la participation de Marc Angel, député européen du Luxembourg, de Mattias Guyomar, juge élu au titre de la France à la Cour européenne des droits de l’homme, de Mathieu Kroon-Gutiérrez, chargé d’enseignement en sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Strasbourg et à l’Université du Luxembourg et  de Louise Didier, co-fondatrice de l’Amicale radicale des Cafés trans de Strasbourg.

Lors de la conférence, les nombreuses difficultés de la communauté LGBTQI+ ont été abordées :

De la loi hongroise anti-LGBTQI+ votée en juin 2021 en passant par le rôle de la Cour européenne des droits de l’homme dans la défense des droits LGBTQI+ à la situation vécue par la communauté LGBTQI+ en France.

Ce débat a contribué à la conférence sur l’avenir de l’Europe et incite à une réflexion plus profonde sur les discriminations qui existent encore aujourd’hui à tous les niveaux de nos sociétés européennes.

Fernanda Gabriel, Présidente de la MESA
Ann-Christin Gelszat, Stagiaire à la MESA

https://www.facebook.com/plugins/video.php?height=314&href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fmaisondeleurope.mesa%2Fvideos%2F1294294654324068%2F&show_text=false&width=560&t=0

La rentrée à la MESA !

Chères et chers ami.e.s de la MESA,

Nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances. La Maison de l’Europe a repris ses activités et entame la rentrée bien motivée.

Depuis le 01 septembre, le bureau est renforcé par notre nouvelle stagiaire Ann-Christin Gelszat, qui nous soutiendra dans nos projets pendant deux mois. Et ce ne sont pas les projets qui manquent, nous pouvons vous en annoncer deux aujourd’hui.

Tout d’abord, la MESA participe à la Conférence sur l’avenir de l’Europe et vous présente cette contribution en images ci-dessous. La conférence sur l’avenir de l’Europe souhaite permettre aux citoyen.ne.s de l’UE de contribuer à façonner notre avenir commun par le biais de débats, de contributions en ligne et de discussions. N’hésitez pas à faire entendre votre voix et à partager vos idées !

Deuxièmement, nous faisons partie de l’European Youth Event cette année. L’EYE, organisé par le Parlement européen, rassemble tous les deux ans environ 5 000 jeunes  entre 16 et 30 ans de toute l’Europe pour discuter de divers aspects de l’avenir de l’Europe. Nous aimerions débattre de la loi hongroise anti-LGBTQI+ et des droits de la communauté LGBTQ+ en Europe avec les jeunes dans le cadre d’une Table Ronde.

Nous vous souhaitons une excellente rentrée.

Fernanda Gabriel, Présidente de la MESA

Ann-Christin Gelszat, Stagiaire à la MESA

Bonnes vacances !


Chers Membres et chers amis de la MESA,

Je suis très heureuse de la manière dont s’est déroulée la première édition de notre festival du Cinéma et des Cultures européennes, et ce malgré les contraintes imposées par la situation sanitaire à laquelle nous avons tous dû nous adapter.

C’est grâce à la collaboration et au dialogue avec différents partenaires que ce premier festival a pu voir le jour. La Présidence portugaise du Conseil de l’Union Européenne, mais aussi la Collectivité Européenne d’Alsace, la Ville de Strasbourg, la Région Grand Est ont toutes été des partenaires de
prédilection, déterminants pour assurer la mise en œuvre du Festival.


Des acteurs locaux ont également contribué de manière décisive au bon déroulement du festival, acteurs parmi lesquels on trouve en particulier la Coopérative Régionale du Cinéma Culturel basée à Sainte-Marie-aux-Mines. Animée par des bénévoles, elle a matériellement contribué à la
projection en clôture du festival du film « Singularités d’une jeune fille blonde » du réalisateur portugais Manoel de Oliveira.


Cette soirée a par ailleurs été particulièrement remarquable, ne serait-ce que parce que ce fut la première fois que les jardins de la Résidence de l’Ambassadeur du Portugal auprès du Conseil de l’Europe ont été ouverts pour accueillir un tel public. Contraints par une jauge sanitaire, le nombre
de participants a dû être limité ; néanmoins environ 150 personnes ont pu assister à cette projection en plein air.

Monsieur Gilberto Jerónimo, Ambassadeur du Portugal auprès du Conseil de l’Europe, ainsi que Madame Patricia Gaspar, Consule Générale du Portugal, par leur chaleureuse présence permanente de l’ouverture à la clôture du festival et leur engagement personnel dans ce festival, en ont été des figures primordiales que je tiens à remercier ici.
Madame Catherine Trautmann, ancienne Ministre et Présidente d’Eurimages, de par ses diverses interventions relatives au projet européen, a su captiver notre public, notamment à l’occasion de la rencontre littéraire « sous le marronnier » organisée autour et avec le poète et ex-ministre de la
Culture portugais Luis Filipe Castro Mendes.


Je tiens aussi à remercier pour leur présence Madame Anne Mistler, Adjointe à la Culture de la Ville de Strasbourg, Monsieur Frédéric Bierry, Président de la Collectivité Européenne d’Alsace, Monsieur Salem Drici, Conseiller Municipal représentant Madame la Maire de Strasbourg ainsi
que Madame Cécile Delattre de la CEA.


Le festival n’aurait pas pu exister sans l’engagement des membres du Bureau de la MESA, notamment Thierry Pees-Martin, Annette et Jean-Claude Thierry ainsi que notre stagiaire Matthias Kuhn qui ont travaillé d’arrache-pied les trois dernières semaines pour que ce projet puisse avoir
lieu.

Ce premier festival du Cinéma et des Cultures européennes a permis de célébrer les arts : l’opéra avec la représentation donnée par les Chœurs de l’Opéra National du Rhin, dirigés par Alessandro Zuppardo ,le cinéma avec la projection du film « Listen »,la poésie avec des œuvres de Luis Filipe Castro Mendes et la musique traditionnelle avec les concerts de fado du chanteur Joao Mendonza accompagné de ses guitaristes.


Mme Ana Rocha de Sousa nous a fait l’honneur et le plaisir d’assister, au musée d’Art Moderne, à la projection de son film « Listen », film nominé à la Mostra de Venise 2020 et aux Oscars, et d’animer une discussion avec les spectateurs. Celle-ci, à mon plus grand bonheur, a tenu à participer
aux autres manifestations du festival.

L’ensemble de ces manifestations ont réuni un public nombreux et très varié qui a constamment manifesté enthousiasme et intérêt.


Les jeunes ont aussi eu leur place dans ce Festival. Le premier jour, en lever de rideau, une classe du Collège Vauban a été reçue au Lieu de l’Europe en partenariat avec le Centre d’Information sur les Institutions Européennes (CIIE), l’Association des Ecoles d’Etudes Politiques du Conseil de
l’Europe ainsi qu’avec la Présidence Portugaise de l’Union Européenne. Ce fut un moment très apprécié par ces jeunes et par leur professeur, moment que la MESA ne manquera pas de répéter à l’avenir.

Le succès rencontré par ce premier festival me permet d’envisager, l’année prochaine, une seconde édition dans des conditions plus favorables. De toute façon c’est l’espoir de la MESA et ce sera une nouvelle occasion de réunir ses membres et ses amis qui ont été très présents autour de ce nouveau projet qui promeut les valeurs européennes qui nous unissent .J’en profite pour remercier pour tous les messages d’encouragements que j’ai reçus.


Au nom du Bureau je vous souhaite à toutes et à tous un excellent été en attendant que nous nous retrouvions à la rentrée, le 8 e 9 octobre dans le cadre de notre projet sur les droits des LGBTQI+ pour l’European Youth Event (EYE) . Le Parlement Européen vient de nous informer que notre
projet est retenue et sera intégré au Programme officiel de l’EYE2021.


Bonnes vacances!


Fernanda Gabriel
Présidente

La mémoire européenne dans une perspective franco-allemande : mémoire de guerre ou mémoire de paix ?

La MESA est heureuse de vous convier à un webinaire autour de la mémoire européenne dans une perspective franco-allemande organisé par Jean Monnet Network European Memory Politics le 11 mai prochain à 18 heures. Nous sommes heureux d’être partenaires de cet événement et vous invitons à vous inscrire dès maintenant via ce lien zoom : 

https://uvic.zoom.us/webinar/register/WN_WfdxIyjiSTil1lc2QOC4nQ

À bientôt,

 L’équipe de la MESA

La Mesa se réjouit du résultat des élections américaines !

Mis en avant

Il aura fallu des nuits et des jours de comptage et de recomptage pour que les medias américains donnent Joseph Biden vainqueur des élections présidentielles américaines.

De longues heures pendant lesquelles, dans les deux camps, les militants sont passés par toutes les émotions… C’est finalement le candidat démocrate, âgé de 77 ans, qui l’emporte sur son rival républicain. Pas grâce à une vague bleue comme espéré, mais grâce à une incroyable mobilisation des électeurs et surtout des jeunes !

L’affaire n’était pourtant pas gagnée d’emblée. Joseph Biden, démocrate à la déjà très longue carrière, était considéré comme peu exaltant par nombre de militants de son parti. Très vite pourtant, il a su faire partager sa conviction que lui seul était capable de battre Donald Trump. Ce qu’il a réussi à faire notamment grâce à la personnalité qu’il a choisie pour la vice-présidence : la très charismatique Kamala Harris !

A presque 78 ans (il est né le 20 novembre), il devient le 46e président des Etats-Unis après une brillante carrière. Elu sénateur pour la première fois en 1972, à seulement 30 ans. Il a enchainé les mandats jusqu’à devenir vice-président de Barack Obama en janvier 2009 puis en 2013. Dans sa vie privée aussi, Joseph Biden a su faire preuve de pugnacité. D’abord en combattant le bégaiement dont il a souffert enfant, puis en surmontant des drames, la mort de sa femme et de sa fille en 1972 puis la disparition de son fils Beau en 2015.

Les principaux dirigeants européens ont félicité Joseph Biden pour son élection. 

Le premier ministre britannique Boris Johnson a même été l’un des premiers. Les discussions sur le Brexit étant très tendues et déterminantes en ce moment, le fait d’avoir perdu celui qu’il considérait comme un soutien, pourrait amener Boris Johnson à assouplir ses positions.

Sur les deux grands sujets que sont les Accords de Paris et l’OMS, il semble d’ores et déjà entendu que le nouveau président reviendra sur les décisions prises par son prédécesseur .

Sans connaitre véritablement la vision de Biden sur l’Union Européenne, il semble établi qu’il y aura un retour de relations sereines et cordiales. Même sur le plan économique, les négociations reviendront dans un cadre civilisé et apaisé. Une forme  d’autant plus importante que rien n’indique , pour l’instant, un revirement de la politique américaine.

Mais d’ici le 20 janvier, il y a deux mois et demi. Un tunnel dont les Etats-Unis pourraient sortir plus meurtris encore. La politique de Trump n’évoluera pas au sujet de la pandémie, or les Américains paient un très lourd tribut. L’ancien président ne mettra pas en place de plan de relance. Ce qui signifie que l’économie européenne sera également impactée.

Le chantier du nouveau président est donc immense, sur tous les plans. Les attentes aussi. Dans son pays et dans le reste du monde.

Caroline Kellner

Offre de stage à la MESA

Stage 2021-2022

Rejoignez notre équipe !

La Maison de l’Europe Strasbourg- Alsace (MESA) recrute, à partir du 01 Novembre 2021, des stagiaires pour l’année 2021 à 2022. Les stages peuvent aller jusqu’à une durée de deux mois.

Bien que non rémunérés, les stages offerts par la MESA peuvent être validés dans un cursus de formation au moyen d’une convention de stage signée avec l’Université. Les stagiaires participeront aux nombreuses activités de la MESA et pourront retirer de leur expérience une précieuse autonomie dans des tâches relevant de l’événementiel, la communication, la sensibilisation et l’administration.

Les objectifs poursuivis sont les suivants :

– Connaissance des institutions européennes et de leur fonctionnement,

– Faculté d’analyse sur le terrain: lieu de mise en œuvre de la réalité de l’Europe,

– Capacité d`investigation auprès des intervenants potentiels, élaboration du programme et de sa publicité (flyers…), organisation de conférence, prise de notes de restitution,

– Connaissance de la gestion d’une association  (instances statutaires, réunions, réponses aux demandes d’informations, gestion financière…),

– Acquisition d’expérience dans l’utilisation d’outils en ligne – Elaboration des méthodes pratiques et opérationnelles pour diffuser les connaissances,

– Faculté de partage des informations,

-Faciliter le travail en équipe.

Les activités que les stagiaires seront amenés à exercer sont listées ci-dessous :

– Contacts avec les Institutions européennes à Strasbourg,

– Participation aux activités européennes de la MESA,

– Organisation de conférences-débats sur les questions européennes,

– Participation à la gestion quotidienne de la MESA,

– Actualisation du site Internet et des réseaux sociaux de la MESA,

– Diffusion des informations auprès des adhérents de la MESA,

– Rédactions d’articles, édition de la newsletter, compte-rendus d’événements.

-Participation aux activités du Centre d’Information sur les Institutions Européennes de Strasbourg (CIIE).

Si vous êtes intéressé.e.s, veuillez envoyer un CV et une courte lettre de motivation à la MESA par mail à l’adresse suivante : secretariat.mesa@gmail.com.

Les candidatures seront examinées par les membres de la MESA et une réponse vous sera donnée en temps utile afin que les candidats puissent prendre leurs dispositions (préparation de la convention de stage et autres formalités administratives).

Nouvelles initiatives européennes

Mis en avant

Dans les derniers mois l’UE a lancé deux importantes initiatives – dans cet article nous voulons vous les présenter.

Ce que l’Europe fait pour moi

Le parlement lance un nouveau site internet qui démontre l’impact positif et les bénéfices concrets de l’UE sur les citoyens. Le site multilingue et interactif est facile à utiliser et cela donne un bon aperçu pourquoi l’Union européenne nous concerne tous.

Il y a trois catégories.

La première est “dans ma région” – où on peut chercher sa ville, sa région ou son pays. Voici les résultats pour la région Grand Est :

-À qualification équivalente, la rémunération des femmes est inférieure de 10,2 % (Haute-Marne) à 12 % (Bas-Rhin) à celles des hommes. Or l’égalité entre les femmes et les hommes est un principe fondamental du modèle social européen. Outre l’action politique, l’Europe soutient les initiatives de terrain, par exemple celles en faveur de la mixité et de l’égalité professionnelles, en Alsace ou en Lorraine.

-En favorisant la libre circulation entre les pays de l’UE, le marché unique créé des opportunités économiques, notamment pour les régions frontalières. La balance commerciale du Grand Est présente un excédent de 4,7 milliards € grâce aux échanges avec l’UE. Par ailleurs, environ 160 000 habitants de la région sont des travailleurs transfrontaliers – une mobilité que l’Europe continue à renforcer grâce à la reconnaissance mutuelle des diplômes et qualifications, l’aide à la résolution des contentieux administratifs (SOLVIT) ou la carte professionnelle européenne.

-La région Grand Est a été durement touchée par les inondations de janvier 2018. Le SERTIT (service régional de traitement d’image basé à Strasbourg), assiste les secours en fournissant une cartographie rapide et précise des événements, établie à partir des images satellite fournies par le programme européen d’observation de la Terre Copernicus. La gestion des catastrophes naturelles n’est qu’une des multiples applications des projets spatiaux de l’UE.

L’autre catégorie “dans ma vie” s’adresse plus individuellement aux européens avec les catégories comme : mon emploi, mon avenir ou ma famille.

La dernière catégorie : “le Gros Plan”, va montrer en tout 24 briefings de l’Union européenne. Cliquez ici pour le dernier article sur les droits de l’Homme.

Dans quelques mois (le 26 mai), les élections européennes auront lieu. Malgré l’importance de cette élection, seulement 42.43 % des Français ont voté en 2014. La moyenne en Europe a été cette année-là de 42.61 %. En 1979, il y avait encore 62 % dans toute l’Europe !

L’initiative “cette fois je vote” lutte contre cette tendance à la baisse. Cliquez ici pour vous inscrire à cette campagne, être informé et même contribuer dans une équipe locale. Vous trouverez ici plus d’information à propos de la campagne sur le site du Parlement européen.

Castle Talks on Cross-Border Cooperation à Strasbourg

CASTLE TALKS, A STRASBOURG DU 5 AU 7 NOVEMBRE 2018

Les Castle Talks (Discussions du Château) se sont tenues à Strasbourg du 5 au 7 Novembre dernier entre le Château de Pourtalès et l’Association Parlementaire Européenne (APE) au coeur du quartier européen de l’Eurométropole.
Les multiples débats ont portés sur la coopération transfrontalière et ont mis en lumière les enjeux liés à la crise européenne et aux régions transfrontalières et plus particulièrement à la crise identitaire de l’Europe et à l’euroscepticisme dans les régions transfrontalières.
La série de conférence a été notamment ouverte par Ulrich Bohner de la MESA qui a partagé son expérience et son savoir concernent le développement de la coopération transfrontalière dans les différentes régions européennes.
La série de conférences était gratuite et ouverte à tous sur inscription auprès de l’Université de Strasbourg et organisée avec l’aide du programme Erasmus+.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Restitution des Consultations Citoyennes européennes organisées par la MESA

Lancée dans tous les Etats membres dans la perspective des élections européennes du 26 mai 2019, l’initiative des Consultations Citoyennes européennes (CCE) a donné lieu à de nombreuses rencontres dans l’Union européenne et plus spécifiquement en France et dans le Grand Est.
La FFME s’est fortement mobilisée en ce sens. Pour sa part, la MESA s’est engagée en organisant deux conférences. La première s’est déroulée le 12 septembre 2018. Elle portait sur le futur de notre agriculture et les objectifs de la “nouvelle PAC” ( « L’agriculture européenne et locale: vers quoi se dirige-t-on ? » ). Elle a permis de recueillir la parole d’agriculteurs, de citoyens, de représentants d’associations environnementales… De façon complémentaire, la MESA a voulu étendre cette consultation en présentielle par un sondage disponible en ligne sur le même thème. Les données brutes ont été transmises au Secrétariat général des CCE pour analyse par leurs experts. La deuxième initiative, «Traverser les frontières ; la vie des transfrontaliers aujourd’hui et demain », a eu leu le 1er octobre 2018. Il s’agissait de recevoir les doléances des citoyens sur une particularité locale (celle de la dimension transfrontalière de la région et de la mobilité des citoyens dans cette zone) en se projetant dans l’avenir et en partant d’exemples issus d’autres zones géographiques.

Annonces des deux événements et questionnaire sur la PAC :

QUESTIONNAIRE PAC

Restitution des Consultations Citoyennes européennes organisées par la MESA

Restitution des Consultations Citoyennes européennes organisées par la MESA

Lancée dans tous les Etats membres dans la perspective des élections européennes du 26 mai 2019, l’initiative des Consultations Citoyennes européennes (CCE) a donné lieu à de nombreuses rencontres dans l’Union européenne et plus spécifiquement en France et dans le Grand Est.
La FFME s’est fortement mobilisée en ce sens. Pour sa part, la MESA s’est engagée en organisant deux conférences. La première s’est déroulée le 12 septembre 2018. Elle portait sur le futur de notre agriculture et les objectifs de la “nouvelle PAC” ( « L’agriculture européenne et locale: vers quoi se dirige-t-on ? » ). Elle a permis de recueillir la parole d’agriculteurs, de citoyens, de représentants d’associations environnementales… De façon complémentaire, la MESA a voulu étendre cette consultation en présentielle par un sondage disponible en ligne sur le même thème. Les données brutes ont été transmises au Secrétariat général des CCE pour analyse par leurs experts. La deuxième initiative, «Traverser les frontières ; la vie des transfrontaliers aujourd’hui et demain », a eu leu le 1er octobre 2018. Il s’agissait de recevoir les doléances des citoyens sur une particularité locale (celle de la dimension transfrontalière de la région et de la mobilité des citoyens dans cette zone) en se projetant dans l’avenir et en partant d’exemples issus d’autres zones géographiques.

Annonces des deux événements et questionnaire sur la PAC :

QUESTIONNAIRE PAC

Restitutions des deux événements :

Restitution de la consultation PAC- MESA

Restitution de la consultation Transfrontaliers – MESA