Contactez la Maison de l'Europe

9 Place Kléber
67000 Strasbourg

Tel : 09 53 12 72 10
Bureau 28

secretariat.mesa@gmail.com

Inscription à la newsletter

Evénements récents

Conférence du 30 mai 2017 : « La bureaucratie européenne, mythe et réalité: vers une démocratie participative? » avec Massimo Balducci, Chercheur en sciences politiques et sociales à l’Université de Florence.

Monsieur Massimo Balducci est venu nous présenter son travail de recherche concernant la bureaucratie européenne.
Les idées que nous avons sur l’UE sont souvent loin de la réalité. La bureaucratie européenne est pus restreinte qu’on ne pourrait le croire. Elle tient un rôle dans la prise de décision européenne mais il est à nuancer. Le système politique fonctionne avec un mécanisme « d’input » c’est-à-dire des demandes de décisions et « d’ouput » qui représente les décisions prises. Tout cela est géré par la Commission et le Conseil épaulés de comités de travail et d’experts.
M. Balducci nous explique que l’UE est très transparente à ce sujet et qu’elle n’hésite pas non plus à faire participer la société civile directement à la phase pré-législative.

Le compte-rendu complet: Compte rendu complet Massimo Balducci

Quelques photos:

conference-30-mai-massimo-balducci-bureaucratie-europeenne

Ulrich Bohner, président de la MESA, avec Massimo Balducci, Chercheur en sciences politiques et sociales à l’Université de Florence

conference-30-mai-massimo-balducci-bureaucratie-europeenne

Massimo Balducci

conference-30-mai-massimo-balducci-bureaucratie-europeenne

Massimo Balducci pendant la conférence

   

conference-30-mai-massimo-balducci-bureaucratie-europeenne

Ulrich Bohner et Massimo Balducci à la fin de la conférence

 

Conférence du 29 mai 2017 :  » Où va la Turquie après le référendum ? » avec Marie Jégo, Correspondante du quotidien « Le Monde » à Istanbul. 

Marie Jégo, correspondante du quotidien « Le Monde » à Istanbul, a parlé de l’évolution de son pays d’accueil et de la situation actuelle.

Elle a encadré la situation dans le contexte de ces dernières années. Le pays a subi un énorme recul suite à des bouleversements et des violences. La situation externe de la Turquie s’est dégradée à partir d’août 2014. Le nouveau parti kurde a donné de l’espoir mais finalement, il y avait une suite de violence et d’attentats. Les Turcs et les Kurdes souffrent d’une méfiance mutuelle. Après le référendum le 16 avril 2017, le président Erdogan pouvait élargir son pouvoir et montre une grande ambiguïté en ce qui concerne les relations turco-européennes. C’est pourquoi il y a une grande confusion sur la scène extérieure.

Le pays est très polarisé et doit mettre de l’ordre dans la situation des droits de l’homme et des libertés afin d’apaiser les relations avec l’Union Européenne.

Le compte-rendu complet: Compte rendu Marie Jego

Quelques photos :

conference-29-mai-2017-marie-jego

Ulrich Bohner, président de la MESA, présente Marie Jégo, journaliste au « Monde ».

conference-29-mai-2017-marie-jego

Marie Jégo, Correspondante du « Monde » à Istanbul

conference-29-mai-2017-marie-jego

Le public. Au second rang, Martine Schneider, Secrétaire Générale de la MESA

conference-29-mai-2017-marie-jego

Question du public

_____________________________________________________________________________

Conférence du 23 mai 2017 :  » L’Université de Strasbourg dans le contexte européen  » avec Michel Deneken, Président de l’Université.

Depuis quelques mois à la Présidence de l’Université, Michel Deneken est venu nous présenter son projet pour l’Université de Strasbourg dans le contexte européen. Après être revenu sur l’histoire compliquée et tumultueuse de l’Université, le Président a mis en avant le double enracinement franco-allemand de Strasbourg qui en fait une place européenne à part entière.

L’Université accueille beaucoup d’étudiants étrangers, il représente 20% des étudiants et même 50% des doctorants. L’Université propose également des filières européennes et un large panel de langues vivantes à étudier. Son programme Erasmus est l’un des plus développés. De plus, depuis quelques années Strasbourg fait partie de l’Eucor, un campus européen réunissant des universités d’Alsace, d’Allemagne et de Suisse. Le but est de rapprocher les étudiants des trois pays et d’entretenir une coopération toujours plus forte.

Michel Deneken s’implique fortement pour que l’Université de Strasbourg devienne l’un des pivots de la coopération européenne et une université d’excellence.

Le compte-rendu complet : Compte-rendu complet Michel Deneken

Quelques photos :

conference-23-mai-2017-michel-deneken

Ulrich Bohner, président de la MESA, présente Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg

conference-23-mai-2017-michel-deneken

Michel Deneken

conference-23-mai-2017-michel-deneken

Le public

conference-23-mai-2017-michel-deneken

Au premier rang: Ulrich Bohner et Martine Schneider, Secrétaire Générale de la MESA

conference-23-mai-2017-michel-deneken-universite-de-strasbourg

Question du public

_____________________________________________________________________________

La MESA a eu le plaisir de vous inviter à une Table Ronde le lundi 15 mai 2017, sur le thème de « Refonder l’Union Européenne avec ses citoyens » organisée par les Jeunes Européens de Strasbourg.

En mars 2017, 150 jeunes de 38 nationalités ont débattu pendant plusieurs jours à Strasbourg et ont écrit une Constitution citoyenne pour l’Europe. La Table Ronde a permis aux députés présents de discuter autour de cette Convention européenne de la jeunesse. Les députés présents :

Mercedes Bresso, députée européenne S&D
Pascal Durand, député européen Verts
Mariya Gabriel, députée européenne PPE
Eric Elkouby, député français commission des affaires étrangères

En ouverture, nous avons eu l’honneur d’accueillir :
Nawel Rafik-Elmrini, adjointe au maire de Strasbourg
Ilyas Kenadid, vice président de l’Université de Strasbourg

Quelques photos de la Table Ronde :

jeunes-europeens-15-mai-2017-table-ronde

Eric Elkouby, Mariya Gabriel, Hervé Moritz (responsable de la stratégie politique des Jeunes Européens), Mercedes Bresso, Pascal Durand

jeunes-europeens-15-mai-2017-table-ronde

Peio Dugoua Macé (Président des Jeunes Européens Strasbourg), Nawel Rafik-Elmrini (Adjointe au maire de Strasbourg), Mercedes Bresso, Mariya Gabriel, Eric Elkouby, Hervé Moritz, Martine Schneider (Secrétaire Générale de la MESA), Pascal Durand

_____________________________________________________________________________

Conférence du 10 mai 2017: « L’Europe et la crise grecque » avec Georgette Lalis, Ancienne représentante de la Task Force de l’Union Européenne en Grèce.

Quelques photos :

georgette-lalis-10-mai-2017-conference

Georgette Lalis

conference-10-mai-2017-georgette-lalis-crise-grecque

Questions du public

conference-10-mai-2017-georgette-lalis-crise-grecque

Georgette Lalis et Ulrich Bohner, président de la MESA

_____________________________________________________________________________

RDV de l’Europe du 9 mai 2017 : Rencontre autour du livre « L’Europe des citoyens » avec l’auteur Céline Schoen, journaliste et spécialiste de l’actualité européenne.

Lors de ce rendez-vous de l’Europe, Céline Schoen nous a présenté son livre L’Europe des Citoyens.
Dans ce livre, Céline Schoen a donné la parole à 4 eurodéputés pro-européens et bien décidés à faire avancer l’Union Européenne. Ces eurodéputés sont Nathalie Griesbeck (Mouvement Démocrate), Françoise Grossetête (PPE), Edouard Martin (S&D) et Michèle Rivasi (Europe Ecologie Les Verts).
Les thèmes principaux des discussions que ce livre rassemble sont Comment renouer le dialogue avec les citoyens européens ? Comment leur redonner confiance en l’Union Européenne ? Les eurodéputés tentent de répondre à ces questions tout en réfléchissant aux questions actuelles et leurs impacts (comme le Brexit par exemple).
Puis en fin du livre, les 4 eurodéputés présentent 10 propositions pour une Europe de demain.

Le compte-rendu complet est à retrouver ici : pas encore disponible

Quelques photos :

 Installation du public


Céline Schoen et Eduardo Castillo 


Céline Schoen, Eduardo Castillo et Ulrich Bohner, Président de la MESA

_____________________________________________________________________________

Conférence du 2 mai 2017 : « Les 60 ans du Traité de Rome : Quelles perspectives ? » avec Sylvain Schirmann, professeur d’histoire des relations internationales contemporaines à l’Université de Strasbourg et ancien directeur de l’IEP Strasbourg.

Sylvain Schirmann nous a fait le plaisir de présenter une conférence sur les 60 ans du Traité de Rome, mais il s’est surtout penché sur l’histoire de celui.

M. Schirmann commence sa conférence en posant la question du succès du Traité de Rome, a-t-il été vraiment un succès ? En apparence oui, mais lorsque l’on se penche vraiment sur la question on voit que ce traité a été négocié au forceps et que la négociation a été plus d’une fois au bord de la rupture. L’histoire de ce traité s’étend de 1954, l’échec de la Communauté Européenne de Défense (CED) à 1957, la signature du traité de Rome. Le chemin a été sinueux et parsemé de nombreuses crises et il est nécessaire de se pencher sur le processus qui a donné naissance au traité de Rome pour mieux comprendre l’Union Européenne d’aujourd’hui.

Le compte-rendu complet est à retrouver ici : pas encore disponible

Retour sur la conférence en images :

 Ulrich Bohner, Président de la MESA et Sylvain Schirmann 


Sylvain Schirmann


Question du public


Question du public

_____________________________________________________________________________

Conférence du 27 avril 2017 : « La situation des droits de l’homme en Europe » avec Nils Muiznieks, Commissaire aux droits de l’homme au Conseil de l’Europe.

 

Cette conférence a été très intéressante car le Commissaire aux droits de l’homme a éclairé ses fonctions et les observations qu’il a pu faire pendant ses 5 années de fonctions. Le débat qui a suivi fut bien vivant, car beaucoup de personnes ont posé des questions enrichissant le thème de la conférence.

Résumé court de la conférence:
Le commissaire aux droits de l’Homme au Conseil de l’Europe Nils Muiznieks nous a fait l’honneur de venir discuter de la situation des droits de l’Homme en Europe, suite au rendu de son rapport annuel au Conseil de l’Europe la veille de notre conférence.

Dans un premier temps, il est revenu sur son parcours personnel. Le commissaire est né aux Etats Unis de parents lettons réfugiés. D’abord professeur de sciences politiques en Lettonie, il a également travaillé pendant une vingtaine d’années au sein d’une ONG lettone avant d’être élu Commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe en 2012. La fonction, qu’il occupe pour un mandat de six ans non-renouvelables est caractérisée par une indépendance et une autonomie décisionnelle et budgétaire. Il dispose d’un budget de trois millions d’euros et d’une équipe de vingt-sept personnes. Il rappelle également le caractère non-judiciaire de l’institution.

En tant que Commissaire des droits de l’Homme, Nils Muiznieks travaille en relation avec les quarante-sept Etats membres du Conseil, en analysant les situations de terrains sur les mêmes critères. Les rapports annuels rendus par le Commissaire n’ont pas de valeur contraignante.

La première partie de sa mission consiste à effectuer des visites sur le terrain auprès d’acteurs engagés pour les droits de l’Homme.

La seconde partie de la mission de Nils Muiznieks, après avoir effectué ses visites, est la rédaction du rapport des droits de l’Homme en Europe. C’est la base de communication du Commissaire. Les thèmes récurrents qu’il a évoqué sont les suivants : les migrants, le droit d’asile, les réfugiés, la liberté d’expression et des médias, l’égalité homme/femme, la situation des personnes handicapées, la lutte contre le terrorisme en relation avec les droits humains et enfin le fonctionnement des systèmes judiciaires des Etats membres.

Le compte-rendu complet est à retrouver ici : Compte rendu long Nils Muiznieks

Ulrich Bohner, Président de la MESA, présente le conférencier et les prochaines conférences que la MESA propose.

Au premier rang, le conférencier Nils Muiznieks, Commissaire aux droits de l’homme accompagné de Isil Gachet, Directrice du Bureau du Commissaire aux droits de l’homme.

Au deuxième rang en noir, Martine Schneider, Secrétaire Générale de la MESA.

Le public.

Nils Muiznieks commence sa conférence.

Nils Muiznieks a terminé sa conférence, place aux question du public.

Question du public.

Nils Muiznieks répond aux questions.

Question du public.

Question du public.

Question du public.

Question du public.

Nils Muiznieks répond aux questions.

Question du public.

Question du public.

Question du public.

Nils Muiznieks.

Question du public.

Isil Gachet et Martine Schneider.

 Nils Muiznieks.

Question du public.

Question du public.

Question du public.

Nils Muiznieks répond aux questions.

Question du public.

Ulrich Bohner clôt le débat et remercie le public et le conférencier de leurs venues.

_____________________________________________________________________________

Conférence du 6 Avril 2017: « Les langues régionales menacent-elles la République? » avec Eric ELKOUBY, Député du Bas-Rhin, Groupe S.E.R. et co-auteur de la proposition de loi sur les langues régionales.

Suite à l’échec de la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires, en 2015, une proposition de loi entend promouvoir les langues régionales, conformément à l’article 75-1 de la Constitution française.

Ce texte permet de définir les orientations en matière d’enseignement, de  signalétique et de diffusion médiatique pour nos langues régionales. Il a été adopté par 63 voix POUR (3 voix CONTRE) à l’Assemblée nationale, les 30 novembre 2016 et 31 janvier 2017 et sera désormais soumise au Sénat pour un vote conforme.

Cependant, l’avenir de ce texte est toujours incertain ; en 2015, le Sénat rejette la loi constitutionnelle exigée pour la ratification de la Charte, bien qu’elle ait rencontré une très large majorité qualifiée avec 361 voix POUR à l’Assemblée nationale.

Menace-t-elle les principes d’indivisibilité de la République, d’égalité devant la loi et d’unicité du peuple français ?

Ulrich Bohner, Président de la MESA prononce l’introduction.

Eric Elkouby, Député du Bas-Rhin.

Questions venant du public.

Débat avec le public.

_____________________________________________________________________________

Conférence du 4 Avril 2017 :  » Brexit et Trump: Quel avenir pour l’Union Européenne ? » avec Jo LEINEN, membre suppléant de la Commission des affaires étrangères et membre de l’Alliance des Socialistes et Démocrates.

60 ans après la signature du Traité de Rome, l’Union Européenne se trouve face à des défis majeurs.
La victoire de Trump aux Etats-Unis,  la politique de sortie de Theresa May, les difficultés avec Poutine et Erdogan exigent une union plus étroite de l’Union Européenne.
Le Parlement Européen et la Commission Européenne ont formulé des propositions en faveur d’une coopération approfondie entre les pays membres. Le contexte franco-allemand d’aujourd’hui, offre-t-il une chance pour y parvenir ?

En tant que militant européen, l’Eurodéputé Jo Leinen nous a présenté son approche.

Compte-rendu de la conférence: Compte-rendu du 04 avril Jo Leinen

Accueil dans l’auditorium de l’ERAGE.

Ulrich Bohner, Président de la MESA, prononce son introduction.

Le conférencier et Eurodéputé allemand Jo Leinen.

Le public.

Jo Leinen et Ulrich Bohner.

Jack Hanning, Vice-Président de la MESA, lors du débat.

Débat avec le public

Questions du public

_____________________________________________________________________________

L’Université de Printemps de la FFME

L’Université de Printemps de la Fédération Française des Maisons de l’Europe s’est déroulée à Strasbourg du jeudi 30 Mars 2017 au samedi 1 Avril 2017. C’est l’occasion pour les Maisons de l’Europe de toute la France de se retrouver et partager des moments de conférence et d’atelier autour des différentes questions européennes. Le samedi a eu lieu aussi l’Assemblée Générale de la FFME avec l’élection de son nouveau Comité Directeur, dans lequel Ulrich Bohner (Président de la MESA) fait une nouvelle fois partie.

Le Lieu d’Europe.

Accueil de Catherine Lalumière, ancienne Présidente de la Fédération Française des Maisons de l’Europe, avec le Président de la MESA, Ulrich Bohner et la Secrétaire Générale, Martine Schneider.

Discours des élus dans le Conseil de l’Europe.

Vue sur le Parlement Européen.

Discours des élus avec Danielle Auroi, Présidente de la Commission des affaires européennes à l’Assemblée Nationale et Pascal Mangin, Conseiller Régional du Grand Est.

Pascal Boniface, géopolitologue et directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), lors de sa conférence sur le thème de « Les défis stratégiques de l’Europe » le jeudi 30 mars 2017.

Présentation du Lieu d’Europe avec Anne Billaut, directrice.

Présentation de la Caisse des Dépôts de Laurent Zylberberg, Directeur des relations institutionnelles, internationales et européennes du groupe Caisse des Dépôts.

Présentation de l’ONG « L’Europe des citoyens » avec Thierry Sciari, Président.

et Lionel Boucher, Chargé de Relations institutionelles.

Cocktail déjeunatoire à l’Hôtel de Ville de Strasbourg.

Discours de Nawel Rafik-Elmrini, Adjointe au Maire de Strasbourg.

Nawel Rafik-Elmrini

Atelier « Les 30 ans d’ERASMUS » avec Tiphaine Stolorz, Chargée de projets d’ESN-France.

Atelier « Euradio et les Maisons de l’Europe » avec Laurence Aubron, directrice.

Atelier « Valoriser l’agrément du Ministère de l’Education Nationale » animé par Nathalie Legros (MDE Nantes).

Atelier « Le 60ème anniversaire du Traité de Rome » animé par Brigitte Bousquet (MDE Lyon)

Conseil Régional

Conférence du vendredi soir sur « Les relations franco-allemandes dans l’Europe d’aujourd’hui » au Conseil Régional avec Catherine Trautmann, ancienne Ministre et députée européenne et Klaus Schumann, ancien Directeur Général des affaires politiques du Conseil de l’Europe.

Conférence de Jean-Paul Costa, ancien Président de la Cour européenne des Droits de l’Homme, sur « La remise en question des droits de l’Homme dans les pays de la grande Europe ».

_____________________________________________________________________________

Conférence  du 28 mars 2017 : « Europe/Etats-Unis: Une nouvelle donne? » organisée en partenariat avec la FNAC.

Conférenciers : Sylvain CYPEL, ancien journaliste du Monde de 1998 à 2013, et Eduardo CASTILLO.

Compte-rendu de la conférence : Compte rendu 28 mars 2017 – FNAC EU/USA

Sylvain Cypel et Eduardo Castillo.

Le public.

Ulrich Bohner, Président de la MESA pose une question.

_____________________________________________________________________________

Conférence-Debat du 13 mars 2017 : « La place de l’Europe dans les élections présidentielles en France »

Conférenciers:

Jean ARTHUIS, Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe.
Pascal DURAND, Verts/Alliance libre européenne.
Anne SANDER, Parti populaire européen.
Edouard MARTIN, Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates.

Introduction:

Nawel RAFIK-ELMRINI, Adjointe au Maire de Strasbourg, en charge des Affaires Européennes et Internationales.

Modération: 

Maria Fernanda GABRIEL-HANNING, journaliste.

Les 23 avril et 7 mai, les citoyens français éliront leur nouveau Président de la République.
Certains candidats présidentiels prônent une sortie de l’Union européenne ou la révision de certains cadres (Euro, Schengen, etc.). D’autres développent des propositions voire une stratégie du rôle de la France au sein de l’Europe.
Lors de notre débat, les conférenciers présenteront la place de l’Europe dans le programme électoral de leur candidat respectif. Ils auront l’occasion d’éclaircir et d’approfondir cette partie importante du programme face aux électeurs.
A six semaines de cet événement important, la MESA vous invite à venir en débattre avec les Eurodéputés.

Les conférenciers avec le Président et la Secrétaire Générale de la MESA.

Ulrich Bohner, Président de la MESA, souhaite le bienvenu au public et aux intervenants.

Nawel Rafik-Elmrini prononce le mot d’introduction.

Maria Fernanda Gabriel-Hanning, modératrice

Anne Sander prend la parole.

Anne Sander et Maria Fernanda Gabriel-Hanning.

Edouard Martin prend la parole.

Edouard Martin

Jean Arthuis prend la parole.

Jean Arthuis et Pascal Durand.

Jean Arthuis et Pascal Durand.

Pascal Durand

Martine Schneider, Secrétaire Générale de la MESA.

Le public

Questions du public

Débat avec le public strasbourgeois: les intervenants répondent.

Martine Schneider, Secrétaire Générale de la MESA et Nawel Rafik-Elmrini, Adjointe au Maire de Strasbourg

  

Questions du public

   

Pascal Durand

  

Anne Sander et Maria Fernanda Gabriel-Hanning

Martine Schneider et Nawel Rafik-Elmrini


_____________________________________________________________________________

Table Ronde du 27 février 2017,  » La Turquie « nouvelle » – sur le chemin du pouvoir absolu de l’arbitraire » à l’ERAGE

Conférenciers:
Faruk GÜNALTAY, Directeur et Programmateur de l' »Odyssée »
Samim AKGÖNÜL, Historien et Politologue, Université de Strasbourg

Moderation: Ulrich BOHNER, Président de la MESA

Dans un contexte géopolitique global de plus en plus complexe, entre Trump et Poutine, avec le conflit syrien et irakien aux portes et sa noria de migrants, avec le conflit kurde non-résolu, la Turquie « nouvelle » prônée par son Président s’oriente vers un régime autocratique qui évoque même la réintroduction de la peine de mort.

Où en sommes-nous? Que faire pour obliger les institutions européennes à aider les nombreux démocrates en Turquie alors que leur silence accablant risque de se transformer en non assistance à populations en danger?

Selon nos conférenciers il ne faut pas tourner le dos sur la Turquie, sinon sur son régime. L’Europe et les institutions européennes sont sensées de ne pas accepter de compromis face à la situation actuelle. L’établissement d’un régime totalitaire, légitimé par la voix du peuple, ne peut pas être ni ignoré ni toléré. En violant constamment les Droits de l’Homme, le régime turc mène une politique de répression. Bien que l’UE accorde beaucoup de valeur au maintien de bonnes relations avec l’Etat turc, son devoir est d’empêcher la montée d’une nouvelle dictature aux portes de l’Europe.

Nos conférenciers Samim AKGÖNÜL, Faruk GÜNALTAY avec le Président de la MESA Ulrich BOHNER

L’ouverture de la Table Ronde

Notre public

AKGÖNÜL et GÜNALTAY

Le débat avec le public

Le public prend la parole

Applaudissement dans le public

______________________________________________________________________

La Table Ronde du 21 septembre 2016, « Turquie: Putsch et purge: L’Etat de droit à la dérive » à l’ERAGE

img_2313

Nos conférenciers, Faruk GÜNALTAY et Samim AKGÖNÜL, et la secrétaire générale de la MESA, Martine SCHNEIDER

img_2314img_2315photo-1photo-2photo-3

Notre conférencier, Faruk GÜNALTAY

photo-02

Notre conférencier, Samim AKGÖNÜL

photo-03

La secrétaire générale de la MESA, Martine SCHNEIDER

photo-6photo5photo-7photo-8photo-9photo-10photo-11photo-12photo-13photo-14

______________________________________________________________________

La conférence-débat du 15 septembre 2016, « Service public, service d’intérêt général et marché intérieur de l’Union Européenne » à l’ERAGE

dsc_0004

Nos conférenciers, Gabriel ECKERT et Frédérique BERROD, et le Président de la MESA, Ulrich BOHNER

dsc_0010

Avec notre conférencier, Gabriel ECKERT

dsc_0011

Avec notre conférencière, Frédérique BERROD

dsc_0012

Le Président de la MESA, Ulrich BOHNER

dsc_0016dsc_0017dsc_0023
dsc_0026

La Secrétaire Générale de la MESA, Martine SCHNEIDER

dsc_0029dsc_0031photo-20photo-30

______________________________________________________________________

Assemblée générale du 9 Juin 2016 à l ’ERAGE.

DSC_0081
DSC_0082
DSC_0079

DSC_0083

______________________________________________________________________

Table-ronde du 8 Juin 2016 : 

« Drapeaux et symboles politiques dans le processus d’unification européenne : quelle(s) signification(s) pour les citoyens aujourd’hui ? »

Avec Teresa PULLANO, professeur assistante à l’Europainstitut de l’Université de Bâle, auteure de La citoyenneté européenne : un espace quasi étatique

Marc ABÉLÈS, anthropologue et ethnologue français, spécialiste du politique et des institutions, directeur d’étude à l’EHESS

Mar GARCIA SANZ, Secrétaire Générale du Parti Vert Européen et conseillère municipale de Catalogne

Philippe HERZOG, économiste et homme politique, ancien député européen, aujourd’hui président d’honneur de l’association Confrontations d’Europe et auteur de Valeurs et identités : quel combat (2015).

En présence de Sandrine BÉLIER, ancienne eurodéputée écologiste française et marraine de l’antenne strasbourgeoise de l’Association Jean Monnet et Philippe POIRIER, professeur de sciences politiques à l’Université de Luxembourg, en qualité de modérateur.

 

Sandrine Bélier propose de démocratiser l’Europe, d’avoir une Europe plus solidaire. Elle rappelle que le Parlement européen a adopté le drapeau bleu à 12 étoiles comme drapeau officiel de l’UE il y a 30 ans. La question est de savoir s’il est le symbole d’une Europe unie. Cependant l’Europe se déchire et on assiste à la montée des populismes. L’année 2015 a été marquée par une succession de crises. L’Europe doit donc se construire par des réalisations concrètes. Le problème aujourd’hui est le manque d’identification, d’une constitution et de courage pour affronter les populismes.

Teresa Pullano s’est rendue compte, en étudiant la citoyenneté européenne, que les enjeux de pouvoir avaient été mis en évidence par les crises à partir de 2009. La citoyenneté européenne se construit sur une tendance à aller au-delà des frontières, ce qui a permis d’acquérir des droits européens. La libre-circulation est importante d’autant plus avec la crise économique. Aujourd’hui la tendance est à la renationalisation dans les pays du Nord et notamment la Grande-Bretagne qui se sentent menacés. Il existe un manque de solidarité de l’Europe du Nord vis-à-vis de l’Europe du Sud dont le cas emblématique est celui de la Grèce. Les symboles sont un espace de conflit entre une Europe libérale et solidaire. Par ailleurs, il convient de noter la lutte à l’intérieur de l’Union européenne pour définir l’espace de citoyenneté où la citoyenneté constitue un enjeu de lutte. Il faut s’ouvrir à l’altérité.

Marc Abélès estime que le volontarisme de la naissance de l’Europe a atteint sa limite. Les pouvoirs de l’Union européenne semblent ignorer le problème. La question culturelle a été négligée dans la construction européenne. Il se pose la question du futur pour l’Europe. Il parle de « communauté désenchantée » pour évoquer le déficit de symboles. Les tensions à l’intérieur de l’UE sont fortes. L’Europe n’arrive pas à maîtriser la dimension d’altérité qu’elle a introduite. D’après lui, ce qui plombe l’Europe est le rapport à soi-même non élucidé. Il faut intégrer la globalisation. Les rapports à la politique sont assez contradictoires. Il faut faire un choix.

Mar García Sanz évoque la complexité et la diversité de l’Europe. Le déficit d’identité européenne s’explique par plusieurs raisons. D’abord, la construction européenne est récente. Ensuite, les motivations d’adhésion à l’Union européenne varient d’un pays à l’autre. De plus, l’Europe est un espace de liberté qui se revendique comme réalité plurinationale. Selon Mar García Sanz, il n’existe pas de démos européen. Les identités nationales sont plus fortes qu’une identité commune. Nous sommes dans une période charnière pour l’Union européenne. L’Europe donne l’impression d’avoir un signifiant vide et d’être lointaine alors qu’elle est bien présente dans notre vie quotidienne. Le problème réside dans le fait qu’il n’existe pas d’intérêt général européen. Il convient de souligner le repli national et la renationalisation. Aujourd’hui les défis sont très nombreux. Une feuille de route à savoir une politique précise est nécessaire pour redonner espoir en l’avenir aux citoyens. Désormais il faut passer du savoir à la création.

Philippe Herzog considère que nous avons besoin de reconstruire une identité européenne et de se réidentifier face aux mutations. Selon lui, il y a eu une conscience européenne avant les drapeaux. Les sociétés sont ébranlées aujourd’hui et dans l’ambivalence avec d’un côté, la forte tendance à retrouver l’identité et de l’autre, le manque de rites tout en ayant la volonté de rester dans l’Europe. Il faut retrouver une conscience commune dans une société déculturées et dans une Europe institutionnelle passive. Le problème de la recomposition de l’Union européenne s’impose : il faut rompre avec l’uniformisation. De plus, il faut réfléchir à des cercles de solidarité qui doivent être institués et redéfinir la diversité. Philippe Herzog pense que nous avons besoin d’acteurs porteurs de projets. Il faut commencer par faire émerger la société civile et européaniser la conscience politique des jeunes.

Philippe Poirier envisage l’espérance comme une notion clé. Selon lui, les solutions de sortie de crise sont le partage du risque écologique et de la croissance, la cosouveraineté et la coresponsabilité.

DSC_0034DSC_0036DSC_0038

Sandrine Bélier

DSC_0042

Teresa Pullano et Philippe Poirier

DSC_0044

Marc Abélès

DSC_0049

Mar Garcia Sanz

DSC_0060DSC_0062

Philippe Herzog

Le compte-rendu complet du débat : Compte rendu Drapeaux et symboles


Débat « Brexit or not Brexit » organisé par la FNAC en partenariat avec la MESA et RBS. Avec Sylvie GOULARD, Députée européenne et auteure du livre Goodbye EuropeJean-Marie CAVADA, Député européen et Président du Mouvement Européen-France et Thierry CHOPIN pour le livre Rapport Schuman sur l’Europe – L’état de l’union 2016 dont il a dirigé l’écriture

Jeudi 7 Juin 2016, 17h à la FNAC

Sylvie Goulard, auteure du livre Goodbye Europe et eurodéputée, indique une désaffection des Européens vis-à-vis de l’Union européenne. Par ailleurs, elle estime qu’il y a eu des hauts et des bas dans la construction européenne. De même, le traité de l’Union européenne prévoit la possibilité pour un Etat-membre de se retirer. Dans le cas présent, pour elle, on assiste à une négociation pour la sortie du Royaume-Uni assortie de menaces. En 2015 David Cameron a été élu sur une négociation de la place du Royaume-Uni dans l’Europe. Malgré cela, les institutions européennes n’ont pas réagi assez vite. Il convient de rappeler que l’Europe se base sur la relation et sur l’union de l’Etat et des citoyens. D’autre part, Sylvie Goulard affirme que la seule manière de définir le projet européen est de lui redonner de l’élan et de lui donner plus de contenu. Le mythe qui consiste à dire que la France veut une plus grande Europe est faux parce que la France ne respecte pas le traité budgétaire imposé par l’Union européenne. Il faut reconnaître que l’Allemagne a peur de se retrouver avec la France telle qu’elle est aujourd’hui. Dans ce référendum, deux issues sont possibles même si on a tendance à l’oublier. Soit le Royaume-Uni vote pour sa sortie de l’Union européenne et dans ce cas-là le pays sera face à de nombreuses incertitudes. Soit le Royaume-Uni vote pour son maintien dans l’Union européenne et dans ce cas-là, ce dernier sera basé sur un arrangement et appelle les citoyens à réagir. Sylvie Goulard rappelle qu’on doit au Royaume-Uni la libération après la Seconde Guerre Mondiale. Dans un monde incertain, elle préfère avoir le Royaume-Uni de notre côté d’autant plus que le Royaume-Uni est un aiguillon dans l’Union européenne. Pour finir, Sylvie Goulard encourage la France à se décentrer et à regarder vers les autres.

Jean-Marie Cavada, eurodéputé, précise que la Grande-Bretagne part d’une situation où elle n’a ni la monnaie unique ni adopté la Charte des droits fondamentaux et où elle ne fait partie de l’Espace Schengen. Le Royaume-Uni représente10% de la population européenne. Ce référendum exprime la volonté du peuple. Il considère que dans tous les cas, il faudra tirer la leçon de cet ébranlement et que l’on sera obligés de réagir. Une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne serait désastreuse autant pour les deux parties, surtout pour le Royaume-Uni en termes quantitatifs. Dans le cas de la France plus particulièrement, ce n’est pas une bonne chose de se laisser grignoter par les crises et il semble difficile de la rénover. D’après Jean-Marie Cavada, la désaffection des Européens résulterait d’une absence de volonté historique. Jusqu’en 1980, le projet européen est un projet formidable de destin commun et il existait de faire avancer la construction européenne. Jean-Marie Cava n’accepte pas qu’on tourne le dos à l’histoire. Aujourd’hui, on s’accommode d’un affaiblissement des valeurs européennes. Il signale qu’en France, nous ne sommes pas capables de prendre notre destin en main du fait d’un grand nombre de problèmes intérieurs. 

Thierry Chopin, directeur de l’écriture du livre Rapport Schuman sur l’Europe – L’état de l’union 2016 explique une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne aurait un effet boule de neige. Si celui-ci sortait, cela entraînerait la multiplication des discours europhobes et l’organisation de référendums dans d’autres pays européens. Toutefois, d’après une enquête d’opinion de mars 2016, les citoyens européens seraient plutôt favorables à l’organisation de référendums mais ne voteraient pas pour la sortie de leur pays de l’Union européen pour autant. On note un euroscepticisme croissant en Europe. Si le Royaume-Uni vote pour le maintien, alors le traité de février 2016 conclu avec le Royaume-Uni pourra donner des idées à d’autres états européens pour renégocier des statuts différenciés. D’autre part, en cas de Brexit, le Premier ministre écossais avait indiqué qu’un nouveau référendum serait organisé en Ecosse. Mais la promesse du référendum sur le Brexit est liée à des raisons domestiques. D’autre part, l’affaiblissement des valeurs est un problème européen et national. On assiste à une crise de la démocratie libérale en 2008-2009 combinée à des discours radicaux à droite comme à gauche. Il s’agit de réaffirmer les principes libéraux et les valeurs. En France Thierry Chopin pense qu’il existe une ambivalence structurelle en France. La conception de la projection européenne se baserait sur une France à l’échelle supérieure. Or l’Union Européenne ne correspond pas aux préférences des Français. Il faudrait clarifier notre rapport à l’UE. Le rapport des Britanniques à l’Union européenne serait un rapport d’optimisation et en ce sens le Brexit serait un rapport d’optimisation des intérêts.

DSC_0066

Sylvie Goulard

DSC_0069

Thierry Chopin et Sylvie Goulard

DSC_0071

Thierry Chopin, Sylvie Goulard et Jean-Marie Cavada

DSC_0072

Jean-Marie Cavada

DSC_0073DSC_0075DSC_0074

Le compte-rendu complet du débat : Compte rendu Brexit


Conférence-débat « La coopération européenne : le rôle pionnier de l’université de Strasbourg » avec Alain Beretz, Président de l’université de Strasbourg.

Lundi 24 mai 2016, 18h30 À L’ERAGE

DSC_0004 DSC_0018 DSC_0019 DSC_0027

Alain Beretz et Ulrich Bohner

DSC_0031 DSC_0032

Alain Beretz et Ulrich Bohner

DSC_0051

Alain Beretz

Pour mieux comprendre l’origine de cette volonté de coopération européenne, il convient de revenir sur l’histoire de l’université.

L’Université de Strasbourg a été créée en 1538, au moment de la Réforme du XVIème siècle. A l’époque, le Rhin était utilisé comme canal économique mais aussi comme lieu de voyage pour faire circuler les idées dans une période marquée par une forte circulation des idées. Par la suite, une devise générique a été inscrite sur le Palais universitaire, ce qui est un geste de l’empereur montrant l’universalité de cette université et permettant de ne pas oppresser ou humilier les Français. L’Université de Strasbourg s’est également vue décerner la médaille de résistance en 1947. D’autre part, Charles de Gaulle a prononcé un discours à l’Université de Strasbourg le 22 novembre 1959 en insistant sur la coopération du monde français et du monde germanique. Plus récemment, les statues de Germania, allégorie de l’Allemagne et d’Argentina, allégorie de Strasbourg ont été réinstallées au Palais universitaire en 2014 qui est, de ce fait, un symbole européen au même titre que le Conseil de l’Europe. Par conséquent, cette coopération européenne s’inscrit dans une légitimité et dans une logique historique compte tenu de l’histoire de Strasbourg et de son université.

Le campus européen vient d’une idée simple : l’Eurocor, autrement dit l’Université du Rhin supérieur. Jusqu’à lors, les universités travaillaient en fédération. Ce campus européen présente de nombreux atouts. Tout d’abord, il se situe dans une métropole universitaire qui est à une distance proche de l’Allemagne. Ensuite, il compte 115000 étudiants, 15000 enseignants-chercheurs et 11000 doctorants. Par ailleurs, le campus européen est une concentration de qualité d’universités. Sans oublier que l’Université de Strasbourg a été labellisée Initiative d’excellence du programme Investissements d’avenir. D’autre part, le Groupement européen de coopération territoriale (GECT) va déboucher sur l’obtention de crédits Interreg. Cinq millions d’euros d’Interreg vont ainsi permettre de passer à l’œuvre pour voir ce qu’il manque et les faire en commun comme par exemple, proposer de nouveaux diplômes (notamment un doctorat transfrontalier) et développer la recherche. L’idéal à terme serait d’avoir cinq universités sur un campus et que les étudiants aient un sentiment d’appartenance à ce campus sans nier pour autant la spécificité de leur université.

 

Le compte-rendu complet de la conférence-débat : Compte rendu Beretz


 

Table ronde « Tabac, santé et jeunesse » avec Yves BUR, vice-Président de l’Eurométropole de Strasbourg, et Michèle DELAUNAY, Présidente de l’Alliance contre le tabac.

Lundi 23 mai 2016, 18h30 À L’ERAGE

DSC_0006 DSC_0004

Yves Bur

DSC_0009 DSC_0008 DSC_0007

Yves Bur et Michèle Delaunay

DSC_0011

Yves Bur, Michèle Delaunay et Ulrich Bohner, Président le la MESA

DSC_0012

Le tabac provoque un ravage sanitaire mais il convient de souligner quelques avancées notables. En effet, depuis le 20 mai 2016, une directive européenne est entrée en action. Tout d’abord le menthol sera interdit à terme. Ensuite le paquet neutre sera introduit et comportera seulement le nom de la marque. Par ailleurs le message occupera 60% du paquet. Enfin Axa a décidé de se désengager des grands groupes.

Yves Bur a indiqué que 32% des Français fumaient et que de plus en plus de jeunes et de plus en plus tôt. Cela résulterait d’une mauvaise politique sanitaire. Il faudrait donc que la politique de réduction du tabagisme s’inscrive dans la durée. La politique de prévention constitue un enjeu réel. Des mesures ont été prises visant à interdire de fumer en voiture et dans les parcs en présence d’un enfant ; l’objectif étant de sensibiliser les adultes en tant que parent et de préserver les adolescents. Yves Bru estime qu’une taxe pourrait être réclamée aux industries du tabac qui sont des adversaires redoutables. D’autre part, Yves Bru considère que la cigarette électronique est moins dangereuse. Le problème réside dans le fait que 80% des vapoteurs fument encore avec des risques au niveau cardiaque. Or le vapotage doit déboucher sur l’arrêt total de la cigarette et de la désintoxication. Nous avons pu constater que l’augmentation du prix du tabac engendrait une baisse de sa consommation en 2003-2004. Depuis plusieurs années, le prix stagne. Il serait donc intéressant d’élever le prix tout en mettant en place une politique de santé publique.

Michèle Delaunay a tout d’abord précisé que le tabac tuait une personne sur deux. Le problème majeur du tabac est l’addiction. En effet, le tabac est la drogue la plus addictive et la plus difficile de se sevrer. Les jeunes n’ont jamais autant fumé et les parents sont souvent dépassés. De plus, le risque de cancers augmente avec le nombre d’années. La deuxième cible est les femmes qui meurent plus qu’avant du cancer pulmonaire. Pour toucher cette cible, les publicitaires ont associé tabac et minceur. Il convient de noter que 17% des femmes fument pendant la grossesse et sont victimes d’infarctus précoces dûs exclusivement au tabac. Par ailleurs, la réduction du déficit de la sécurité sociale passe par la réduction des maladies dites évitables. D’autre part, dans les pays où la consommation de tabac a diminué pour atteindre les 15%, la politique sanitaire s’est révélée efficace car chaque personne donnait un euro. Mais les industries du tabac doivent également apporter leur contribution. D’ailleurs une campagne de mobilisation Tueurs-payeurs avait été lancée par la Ligue contre le cancer dans ce sens. D’autre part, Michèle Delaunay a expliqué qu’un contrat d’avenir était passé entre les buralistes et le gouvernement tous les cinq ans, six mois avant l’élection présidentielle. Dans les pays avancés l’utilisation des cigarettes traditionnelles diminue au profit des cigarettes électroniques. La cigarette électronique est moins toxique mais tout aussi addictive avec la présence de nicotine qui peut être utilisée pour sortir du tabac. La France est en train d’évoluer vers le modèle américain car ce sont surtout les pauvres et les gens en difficulté qui fument. Il y a donc un enjeu d’équité sociale. Il faudrait également se servir d’une arme majeure : fixer un prix significatif et ainsi passer un seuil psychologique. Michèle Delaunay a ainsi proposé de mettre le paquet de cigarettes à 10€.

Retrouvez davantage de photos sur notre page Facebook

Le compte-rendu complet de la table ronde : Compte-rendu long


 

Table Ronde « Accueil et Intégration des réfugiés à Strasbourg », avec Nawel RAFIK-ELMRINI Adjointe au marie en charge des relations internationales, Charles DE GOYS Vice Président de CASAS, Mathieu SCHNEIDER Vice Président de l’Université de Strasbourg et Nazih KUSSAIBI, Président de l’association Alsace-Syrie.

Mardi 10 mai 2016, 18h30 à l’ ERAGE

 

L’Adjointe au Maire en charge des relations internationales a insisté sur l’importance des mots utilisés pour qualifier les évènements actuels. D’après elle, le terme de « défi migratoire » est préférable à celui de « crise migratoire » dans la mesure où le mot crise est devenu anxiogène et fait naître des angoisses qui sont ensuite manipulées politiquement.

Par ailleurs, Nawel RAFIK-ELMRINI a tenu à montrer que l’Europe n’est pas victime d’une « invasion » de migrants comme certains médias et politiques tentent de nous le faire penser. La part de migrants ne représente en effet que 0,19 % de la population européenne.

La ville de Strasbourg en tant que ville européenne se devait d’être à la hauteur. 5% de réfugiés sont ainsi accueillis à Strasbourg. Le soutien de la ville aux associations est important car il est important de débattre, de dialoguer et d’échanger pour éviter les amalgames.

Charles DE GOYS, Vice Président et bénévole de l’association CASAS a témoigné des aides mises en place pour accueillir les réfugiés et les accompagner dans leurs démarches de demande d’asile. Ce collectif associatif pour l’accueil des solliciteurs d’asile de Strasbourg a mis en place des permanences d’accueil des réfugiés, des entretiens individuels avec des interprètes et de nombreuses activités socio-culturelles pour permettre aux familles de réfugiés de s’intégrer.

Mathieu SCHNEIDER, vice président de l’Université de Strasbourg a quant à lui démontré l’action de l’Université dans l’accueil des migrants. En effet, l’Université de Strasbourg a décidé de mettre en place un dispositif qui permette la formation des réfugiés qui peuvent ainsi poursuivre leurs cursus ou intégrer un cursus de FLE (Français langue étrangère) tout en étant exonérés des frais d’inscription.

Nazih KUSSAIBI, Président de l’association Alsace-Syrie a témoigné de l’action de son association qui effectue un travail humanitaire en envoyant de l’aide alimentaire, financière et matérielle dans différentes villes de Syrie.

DSC_0025 DSC_0028 DSC_0034 DSC_0035

Charles DE GOYS

DSC_0036 DSC_0042 DSC_0045

Mathieu SCHNEIDER et Ulrich BOHNER, Président de la MESADSC_0047

Nazih KUSSAIBI

DSC_0052 DSC_0056 DSC_0058

Nawel RAFIK-ELMRINIDSC_0062

DSC_0065

 


 

Conférence débat « Référundum Brexit: l’année 2016 verra-t-elle l’Europe se déchirer?  » avec Kévin BANGRATZ, Membre de l’union des fédéralistes Européens, chargé de veille sur le Brexit.

Lundi 9 mai 2016, 18h30 À L’ERAGE

Le référendum britannique du 23 juin prochain pourrait être un tournant dans l’histoire européenne. Pour la première fois, un pays déciderait volontairement de quitter l’Union. On pourrait craindre qu’un Brexit ait un effet domino et que le départ des pragmatiques britanniques n’entraîne d’autres pays à faire de même. À l’inverse, le Brexit pourrait être l’occasion d’une avancée majeure de la construction européenne.

Pour comprendre l’origine du Brexit, Kévin BANGRATZ a rappelé le processus d’adhésion du Royaume-Uni dans l’Union européenne. Les Britanniques sont entrés dans l’Union en 1973, après 12 années de négociations, de Gaulle ayant refusé à plusieurs reprises l’adhésion de ce pays qu’il considérait comme le cheval de Troie des États-Unis. Ce long processus d’adhésion témoigne peut-être de la difficulté qu’ont les Britanniques et le reste des Européens à cohabiter.

Il est également important de rappeler que les Britanniques ont toujours été hostiles à une Europe politique et sociale. Ils se sont tournés vers l’Union pour des raisons essentiellement économiques au moment des Trente Glorieuses et aujourd’hui encore, nombre de Britanniques ne voient l’UE que comme un grand marché unique.

L’idée d’organiser un référendum britannique est avant tout une promesse électorale de David Cameron lors des élections de 2013. En promettant un référendum, Cameron parvient à capter les votes des conservateurs et des partisans du UKIP (parti eurosceptique d’extrême droite).

Kévin BANGRATZ a également évoqué les conséquences qu’un Brexit engendrerait :

Si les Britanniques choisissaient de quitter l’UE, cela aurait un impact négatif sur leur croissance, leurs exportations, les chiffres d’affaires et les marges de leurs entreprises, et cela pourrait même conduire des investisseurs à se retirer du Royaume-Uni.

Un Brexit entraînerait une plus faible circulation des informations entre les services de renseignement européens et nuirait à la sécurité du Royaume-Uni.

L’Écosse pourrait décider d’organiser un nouveau référendum pour obtenir son indépendance.

Un Brexit pourrait aussi provoquer un déplacement du centre géopolitique de l’Europe vers l’Est. En ce sens, les pays de l’Ouest, notamment la France et l’Allemagne, seraient incités à avancer vers plus d’intégration politique. À défaut de provoquer un déchirement, un Brexit pourrait donc conduire à un fédéralisme régional, donnant naissance à une nouvelle Europe, plus démocratique, plus unie et plus forte. Cette nouvelle Europe pourrait relancer l’innovation, la croissance et l’emploi. Elle pourrait mettre en place des politiques sociales et œuvrer en faveur du développement durable.

 

flyer conférence Brexit

DSC_0007

Kévin BANGRATZ Membre de l’union des fédéralistes Européens, chargé de veille sur le Brexit et Ulrich BOHNER, Président de la MESA

DSC_0036

DSC_0009

DSC_0035

Annemarie DAVID, membre de la MESA

DSC_0033 DSC_0031 DSC_0028

Kévin BANGRATZ et Ulrich BOHNER
DSC_0027 DSC_0025

Jack HANNING Président de la English Speaking Union

DSC_0021 DSC_0019

Kévin BANGRATZ et Ulrich BOHNER

DSC_0018

 


 

Portes Ouvertes du Parlement européen, dimanche 8 mai 2016

Stand de la MESA

13131043_572894529539339_4143472774615550314_o

13217069_572894762872649_2148962798113795594_o 13161815_572894649539327_1450355505075503123_o 13173533_572894586206000_936984700989785096_o 13147805_572894549539337_703282494097682959_o 13173343_572894372872688_2949824637223583795_o 13119782_572894502872675_5719048212752715355_o


 

Conférence-débat « L’UNION EUROPÉENNE À L’ÉPREUVE DES CRISES: L’URGENCE D’UNE RÉFORME INSTITUTIONNELLE », avec Vlad Constantinesco, Professeur émérite de droit public et science politique de l’université de Strasbourg.

Jeudi 28 avril 2016, 18h30 à l’ERAGE

Flyer Constantinesco

Vlad CONSTANTINESCO a premièrement insisté sur le fait qu’on a tendance a oublier que l’Union a été créé par la volonté des Etats. Ce sont eux qui la font vivre, la freinent. Il ne faut pas non plus oublier que l’Union Européenne a été créé pour remplir un certain nombre de tâches que les Etats ne pouvaient pas faire seuls. L’Union est donc au service des Etats et n’a pas de prétention à les remplacer.

L’Union Européenne s’étant élargie elle est devenue plus hétérogène. Cette Union apparait alors aux yeux des citoyens comme une structure opaque, complexe, technocratique et peu démocratique. De ce fait, l’europhobie gagne du terrain et est aujourd’hui représentée au parlement européen avec 125 sièges.

La difficulté c’est que l’Union Européenne doit faire face à une superposition de crises : crise économique profonde qui a favorisé le développement de l’intergouvernementalisme, crise liée à la sécurité de l’Union Européenne à l’est avec l’Ukraine et la Crimée, et au Sud suite aux printemps arabes et les conséquences de la guerre en Irak et en Afghanistan. Enfin, la crise des migrants découle de la succession de ces différentes crises qui ont par ailleurs accentué l’euroscepticisme.

D’après Vlad Constantinesco, l’Union souffre également des différentes visions entre ses pays membres et des différences de fiscalité et de salaire qui mettent à mal le marché commun et constitue une grande faiblesse de l’Union Européenne.

Ce tableau esquissé, Vlad Constantinesco a ensuite présenté les réponses institutionnelles qui permettraient à l’Union de sortir de son marasme actuel. Premièrement, l’Europe doit savoir où elle veut aller. Pour le moment, elle est un vaisseau sans destination.

Selon Constantinesco, il faudrait également augmenter le budget de l’Union Européenne.

Enfin il n’y pas de peuple européen aujourd’hui capable de se décider sur sa destinée, il y a des peuples nationaux qui ne se connaissent pas entre eux et qui s’ignorent. Davantage de culture historique et géopolitique, notamment chez les dirigeants, serait nécessaire.

 

13106509_803159703149270_890011172_o

Vlad CONSTANTINESCO

13091679_803159813149259_965053483_o

Vlad CONSTANTINESCO

13090651_803159856482588_1605233181_o 13128533_803159936482580_889121580_o

Vlad CONSTANTINESCO

13120840_803159946482579_403478306_o

Ulrich BOHNER, Président de la MESA

13120366_803159949815912_27862485_o

 

DSCN2759

13105947_803160029815904_1752788326_o 13106104_803160033149237_776720713_o


 

Conférence-débat « Ces défis qui attendent aujourd’hui l’Europe.» avec Anne SANDER, députée européenne, membre du groupe du Parti populaire européen (PPE), circonscription du Grand Est.

Jeudi 21 avril 2016, 18H30 à l’ERAGE

flyer conférence Anne Sander

Vice-Présidente du Conseil économique, social et environnemental régional d’Alsace (CESER) et ancienne attachée parlementaire de Joseph Daul (2000-2014), Anne SANDER est aujourd’hui membre de la commission de l’emploi et des affaires sociales et membres suppléante de la commission de l’Industrie, de la recherche et de l’énergie.

Anne SANDER a reconnu être inquiète de voir les fondamentaux de l’Union européenne (libre circulation, solidarité entre les pays) vaciller. Force est de constater que la réponse aux crises semble être est le repli identitaire et la montée des nationalismes.

L’eurodéputée est revenue sur ces diverses crises qui touchent et fragilisent l’Union Européenne aujourd’hui. Un Brexit pourrait porter l’estocade à une Europe en déjà difficulté. Anne SANDER a de plus souligné que de nombreuses politiques sont bloquées au niveau de l’Union Européenne dans l’attente du résultat du référendum britannique du 23 juin prochain qui pourrait constituer un véritable tournant dans la construction européenne.

Anne SANDER a également évoqué les difficultés de l’Europe face à la crise migratoire. L’Union Européenne semble en effet démunie face à cette crise. Consciente de son devoir et de sa responsabilité d’accueillir les réfugiés, l’Union Européenne semble néanmoins mener une politique d’asile inadaptée à cette situation inédite. D’après l’eurodéputée, toute la difficulté réside dans la distinction entre les réfugiés et les migrants économiques. Cependant, une organisation semble se mettre progressivement en place ( centre d’accueil sui se développent) même si la problématique migratoire est encore loin d’être résolue.

Anne SANDER a finalement insisté sur les bienfaits de l’Europe et la nécessité d’aller plus loin dans la construction européenne. Donnons raison à Jean Monnet pour qui « L’Europe est née des crises, elle sera la réponse apportée à ces crises. »

 

Anne SANDER, eurodéputée et Ulrich BOHNER président de la MESA

Anne SANDER, eurodéputée et Ulrich BOHNER président de la MESA

 

DSC_0010

DSCN2742

Anne SANDER, eurodéputée

DSC_0012

 

Anne SANDER, eurodéputée

DSC_0016

Klaus FUCHS, ancien fonctionnaire du Conseil de l’Europe


Conférence-débat avec Miroslaw WYRZYKOWSKI, Professeur à la Faculté de droit de l’Université de Varsovie (Chaire des Droits de l’Homme), Juge émérite du Tribunal Constitutionnel

Thème : « La Pologne dans l’indécision »

Jeudi 17 mars 2016, 18h30 Auditorium de l’ERAGE (Ecole Régionale des Avocats du Grand Est) 4 rue Brûlée, Strasbourg

Depuis le changement de gouvernement, les atteintes à la constitution et aux droits de l’homme semblent se multiplier dans le pays. La contestation citoyenne prend de l’ampleur.

Flyer la Pologne dans l’indecision mars 2016-2

Miroslaw WYRZYKOWSKI et Ulrich BOHNER

Miroslaw WYRZYKOWSKI


Conférence – Débat, Christine  BOUSQUET  Professeur  d’Histoire  à  l’Université  de  Tours,   Présidente  de  la  maison  de  l’Europe  de  Tours

Thème : « Enseigner l’histoire de l’Europe ? Comment ? Pourquoi ? »

Jeudi  3  mars 2016 à  18h30  à  l’Erage   (4, rue Brûlée à Strasbourg)

L’Europe  n’apparaîtrait  elle  qu’avec  le  traité  de  Rome  ?  Parfois   le  discours  politique  tend  à  donner  une  vision  étroite  d’une  histoire   commune  qui  ne  serait  qu’un  choix  contemporain  Il  convient  donc   de  se  poser  quelques  questions  essentielles  :  Quand  le  mot  Europe   apparaît,    que  veut-­‐il  dire  quelle  réalité  recouvre-­‐t-­‐il  ?

Flyer bousquet

Christine BOUSQUET Professeur d’Histoire à l’Université de Tours, Présidente de la maison de l’Europe de Tours/ Ulrich BOHNER Président de la MESA

 


Conférence-débat avec Sabin POP, Ambassadeur, Consul Général de Roumanie à Strasbourg

Thème : « La Roumanie et l’Europe »

Jeudi 25 février 2016, 18h30, ERAGE, Strasbourg

A la suite de la révolution de 1989, la Roumanie a entamé une longue marche vers l’Europe qui a abouti à faire de ce pays un membre actif des instances européennes.

Flyer_Sabin POP

Photo web S. POP

Sabin POP, Ambassadeur et Consul Général de Roumanie à Strasbourg


Conférence – débat avec Shinsuke SHIMIZU, Ambassadeur, Consul Général du Japon à Strasbourg, Observateur Permanent du Japon auprès du Conseil de l’Europe

Thème :  » Le Japon et l’Europe : Valeurs et actions communes »

Vendredi 15 janvier 2016, 18h30

Auditorium de l’ERAGE (Ecole Régionale des Avocats du Grand Est) 4, rue Brûlée, Strasbourg

Le Japon a la fin des années 1990, a ouvert à Strasbourg, un Consulat Général dont une des missions est de remplir la fonction d’observateur auprès du Conseil de l’Europe.

Flyer Japon 15.01.16.

Shinsuke SHIMIZU

Shinsuke SHIMIZU, Ambassadeur, Consul Général du Japon à Strasbourg/ Ulrich BOHNER Président de la MESA

______________________

Conférence-débat avec la participation de Daniel HOLTGEN, Directeur de la communication et porte-parole du secrétaire général du Conseil de l’Europe et Christos GIAKOUMOPOULOS, directeur des droits de l’homme et de l’Etat de droit au Conseil de l’Europe.

Thème: « La situation en Ukraine et ses conséquences pour l’Europe »

Le 10 décembre 2015

Flyer situation en Ukraine

DSC_0001

Daniel HOLTGEN, Christos GIAKOUMOPOULOS et Ulrich BOHNER

Martine SCHNEIDER Secrétaire générale de la MESA et Daniel HOLTGEN directeur de la communication et porte-parole du secrétaire général du Conseil de l’Europe

_______________________________________________

EUNET / OCTOBRE 2015

Le réseau EUNET est un réseau d’organisations défendant un apprentissage de l’idée européenne.

Le réseau regroupe des organisations non gouvernementales qui informent jeunes et adultes sur l’Europe, les forment ou diffusent l’idée d’une « Europe ensemble ».

EUNET a pour objectif d’intensifier les échanges d’expériences, d’améliorer la qualité de l’offre, de développer des outils, méthodes – didactiques, ainsi que des simulations, et de faire connaître les activités des membres d’EUNET au plus large public possible.

EUNET est également une plate-forme qui permet la formation professionnelle des collaborateurs et des bénévoles des organisations orientées vers la politique européenne. Le réseau assure par ailleurs la représentation des intérêts des établissements de formation et d’information face aux institutions et sponsors régionaux, nationaux et européens.
EUNET réunit, coordonne et renforce les différents efforts de ses membres, pour mettre en avant l’intégration européenne ; plus particulièrement pour relier les citoyens dans ce processus et pour rendre les événements européens plus faciles à comprendre.

Outre les nombreuses manifestations réalisées par ses membres, EUNET initie différents projets européens organisés par les organisations qui le constituent et par des partenaires hors réseau.

EUNET bénéficie du statut participatif auprès du Conseil de l’Europe ; le réseau est membre de la conférence des organisations internationales non gouvernementales (OING) du Conseil de l’Europe.

DSC_0112DSC_0119DSC_0124

 

_______________________________________________
Conférence-Débat avec la participation de : Samim AKGÖNÜL, Historien et Politologue, Université de Strasbourg, Stéphane DE TAPIA, Département d’études turques, Université de Strasbourg, Laboratoire Dynamiques européennes, Faruk GÜNALTAY, Directeur Programmateur de l’«Odyssée»

Thème : Elections en TURQUIE : dérives autoritaires et enjeux européens

Mardi, 22 septembre, 18h30
ERAGE(Ecole des Avocats du Grand Est), 4, rue Brûlée– Strasbourg)

Les récentes élections parlementaires en Turquie, et leur réplique, prévue le 1er novembre prochain, posent beaucoup de questions pour la Turquie et pour l’Europe .

Flyer Turquie.22.09.2015

DSC_0024 DSC_0023 DSC_0014 DSC_0009

De gauche à droite: Stéphane DE TAPIA, Samim AKGÖNÜL, Faruk GÜNALTAY

DSC_0008

_______________________________________________

Conférence-débat animée par Martine SCHNEIDER, Secrétaire Générale de la MESA, et avec les intervenants Yannick JADOT, eurodéputé les Verts/Alliance libre européenne et Francis KERN, Président du COLECOSOL et Vice-Président de l’Université de Strasbourg et Francis KERN.

Thème : « La COP21 et les conséquences sur les pays du Sud »

La COP21, ou 21ème conférence climat qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris, est l’espoir d’un accord mondial sur l’environnement. Elle a pour objectif de coordonner les discours et paroles aux actions et gestes, et de rebondir sur l’ancienne conférence de Copenhague, qui s’était finalement soldée par un échec.

D’après M. Jadot, si les dirigeants ommettent parfois de passer à l’action, les citoyens doivent réagir et entreprendre des initiatives pour contrer les intérêts des grands groupes de l’énergie. Ils préféreraient « le partage à la rente »… Le choix de l’agriculture paysanne plutôt que l’élevage intensif fut un des points importants du discours du député les Verts.

Les pays du Sud seraient touchés de plein fouet par le réchauffement climatique. Les changements de température réduiraient le rendement des denrées alimentaires indispensables ou encore élèveraient le niveau des océans – créant une migration forcée de l’ordre de millions de personnes…

Des solutions existent. Il est grand temps de réagir. Pas seulement par des mots, mais bien de manière pragmatique. La COP21 est un des moyens phares pour parvenir à un meilleur avenir.

LE 7 JUILLET 2015 À L’ERAGE

DSC00635

Martine SCHNEIDER, Yannick JADOT et Francis KERN

DSC00602 DSC00606 DSC00609 DSC00623

Yannick JADOT, Martine SCHNEIDER et Francis KERN

DSC00630 DSC00633

FLYER

________________________________________________________________________

Conférence-débat animée par Martine SCHNEIDER, Secrétaire Générale de la MESA, et avec les intervenants Juan J. TORREIRO, enseignant en sciences politiques à l’IEP de Strasbourg ; Mathieu KROON GUTIÉRREZ, étudiant en sciences politiques et administrateur de l’Association Jean Monnet à Strasbourg ; Olalla PASTOR DEL VALLE, porte-parole du cercle Podemos de Strasbourg.

Thème : « Podemos et leur incidence sur l’Union Européenne« 

A l’issue du débat, il est apparu que Podemos n’était pas un parti comme les autres. Se revendiquant citoyen, il lutte pour un monde plus juste et moins corrompu. D’abord apparu en Espagne suite au mouvement des « Indignés », son caractère horizontal rend ce parti d’extrême gauche extrêmement présent à l’échelle internationale, notamment via l’émergence de ‘cercles’, comme celui de Strasbourg.

Quant à sa relation avec l’Union Européenne, Podemos se décrit davantage « eurocritique » qu' »europhobe » : il est radicalement différent des partis d’extrême droite désirant la sortie de leur pays de l’Union Européenne, tels que le Front National en France ou UKIP au Royaume-Uni. Podemos est en faveur de l’intégration européenne, mais contre le chemin que celle-ci est sur le point d’emprunter ; son soutien au peuple grec démontre bien cette idée.

LE 1er Juillet 2015 À L’ERAGE

11220147_1144593195554670_3203736255139931111_n

Juan TORREIRO, Mathieu KROON GUTIERREZ, Martine SCHNEIDER et Olalla PASTOR DEL VALLE

FLYER

________________________________________________________________________

Conférence-débat animée par Martine SCHNEIDER, Secrétaire Générale de la MESA, et avec les intervenantes Agnès ALEXANDRE-COLLIER et Caroline LEHNI, respectivement Professeur de Civilisation britannique à l’Université de Bourgogne et Maître de Conférence à l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg.

Thème : « Elections britanniques : quelles conséquences pour l’Union Européenne ? »

David Cameron a l’intention de renégocier de nombreux aspects du « contrat » qui lie le Royaume-Uni à l’Union Européenne. Il en est ressorti que ces entités souffriraient tous deux de la sortie du RU de l’UE en 2017. Si le « Brexit » semble comporter plusieurs avantages, la réalité indique de nombreux problèmes d’ordre divers.

Quant à elle, la leader du Parti National Ecossais europhile, Nicola Sturgeon, n’hésiterait pas à remettre un référendum en place si l' »Union » venait à se séparer de l’Union Européenne… Afin de poser aux Ecossais la question suivante : « Quitter le Royaume-Uni et rejoindre l’Union Européenne ? » Ainsi, ce risque d’implosion du Royaume-Uni sera un argument de taille dans la campagne du « YES, REMAIN IN ».

Conférence animée par Martine Schneider.

LE 25 JUIN 2015 À L’ERAGE

20150625_180749

Agnès ALEXANDRE-COLLIER, Caroline LEHNI et Martine SCHNEIDER

FLYER 

________________________________________________________________________

Table-ronde avec :

Catherine Trautmann, Vice-présidente de l’Eurométropole, ancienne députée européenne et ancienne maire de Strasbourg

Olivier Costa, Politologue, Directeur du Département d’études politiques et administratives au Collège d’Europe de Bruges, spécialiste du Parlement européen

Isabelle Durant, Députée bruxelloise, ancienne Vice-présidente du Parlement européen et animatrice de la Task Force Brussels Single Seat

Philippe Poirier, Politologue, titulaire de la chaire de recherche en études parlementaires de la Chambre des Députés du Luxembourg

En partenariat avec l’association Jean Monnet.

Thème : « Quel avenir pour le siège du Parlement européen, quel avenir pour Strasbourg capitale européenne ? »

Il en est ressorti que plus qu’un faible enjeu économique, la conservation du siège strasbourgeois du Parlement européen possède une forte dimension politique. Il est indispensable de prendre en compte son caractère profondément démocratique, car la démocratie se construit aussi à Strasbourg. Capitale parlementaire à Strasbourg, juridique à Luxembourg et exécutive à Bruxelles : ce modèle polycentrique européen se transcrit dans une vision politique bien précise. Celle de la réunification européenne.

LE 8 JUIN 2015 À L’ERAGE

DSC_0064

FLYER

________________________________________________________________________

Vendredi 5 juin 2015 :

Assemblée Générale de la Maison Europe Strasbourg-Alsace

________________________________________________________________________

Samedi 30 et dimanche 31 mai 2015, au Lieu d’Europe :

La ville de Strasbourg invite les jeunes à la mobilité.

Animation et stand de la MESA

________________________________________________________________________

Samedi 23 et dimanche 24 mai 2015 :

Le marathon transfrontalier au Jardin des Deux Rives.

Animations et stand de la MESA au « Lieu d’Europe »

_______________________________________________________________________

Jeudi 21 mai 2015, à 18h30, au « Strissel » :

« Eurostammtisch » avec André SCHNEIDER, député national, Vice-président de l’APCE et Vice-président de l’APF).

Thème : « Sécurité et réchauffement climatique… un enjeu dont il est urgent de se saisir » 

________________________________________________________________________

Mardi 19 mai, de 18 à 20 h, au « Lieu d’Europe » :

Table ronde sur la situation de quelques  ICEs (Initiatives citoyennes européennes) avec Antonella CAGNOLATI, Chantal CUTAJAR, Ulrich BOHNER

________________________________________________________________________

Lundi 18 mai 2015, à 20h00, à l’ERAGE :

Table Ronde avec Edouard MARTIN, eurodéputé, Christos GIAKOMOPOULOS (Conseil de l’Europe), Muriel MAFFESOLI (ORIV).

Thème « L’accueil et l’intégration des migrants en Europe : illusion ou nécessité ? »

________________________________________________________________________

Samedi 16 et dimanche 17 mai 2015, au « Lieu d’Europe :

Événement organisé par la Ville de Strasbourg sur le thème « Strasbourg fête l’Année européenne du Développement ».

Animation et stand de la MESA

________________________________________________________________________

Mardi, 12 mai 2015, à 17h00: visite la chaîne de télévision ARTE (Strasbourg)

Pour un nombre restreint de participants 

________________________________________________________________________

Dimanche 10 mai 2015, de 10h00 à 18h00, au « Lieu d’Europe » :

Anniversaire de l’Europe: « Les Jeunes fêtent les symboles européens » dans le parc du Lieu d’Europe.

Animation et stand de la MESA

 ________________________________________________________________________

Samedi 9 mai 2015

  • à 14h00, sur la Place Gutenberg à Strasbourg : Animations organisées par la Ville de Strasbourg et par l’Association « Les europhiles » :  levée du drapeau européen et un défilé en ville.
  • à 18h00, au « Lieu d’Europe » : Anniversaire de l’Europe: Les Jeunes fêtent les symboles européens dans le parc du Lieu d’Europe
_______________________________________________________________________

Samedi 2 mai 2015, au Parlement Européen, Strasbourg :

« Journée portes ouvertes » du Parlement européen : animation et stand de la MESA (à l’intérieur du Parlement)

_______________________________________________________________________

Samedi 2 et dimanche 3 mai 2015, au « Lieu d’Europe »

(8 rue Boecklin – 67000, Strasbourg)

« Fête de l’Europe » : animation et stand de la MESA

_______________________________________________________________________

Conférence-débat avec le Professeur Jacques FAYETTE de l’Université de Lyon (engagé à la Maison de l’Europe de Lyon)

Thème :  « Sortie de l’Euro, une folie ! Modalités et conséquences »

Jeudi 23 avril 2015, à 19h00, à l’ERAGE

FLYER

________________________________________________________________________

Conférence-débat avec Raphaël GLICKSMANN (en partenariat avec la FNAC)

Thème : « L’Europe face au système Poutine »

Vendredi 17 avril 2015, à 17h30, à la FNAC

FLYER

________________________________________________________________________

Conférence-débat avec Edgard Weber, professeur émérite (langue et civilisation arabe) et écrivain

Thème : « Les drames du Moyen-Orient et l’Europe »

Jeudi, 16 avril 2015, 19h30, à l’ERAGE

FLYER


 

conférence-débat avec Christine BOUSQUET Professeur d’Histoire à l’Université de Tours, Présidente de la maison de l’Europe de Tours

Thème: « Enseigner l’histoire de l’Europe ? Comment ? Pourquoi ? »

Jeudi 3 mars à 18h30 à l’Erage

DSC_0001

 

DSC_0015DSC_0014

 

________________________________________________________________________

Conférence-débat avec Angelika NUSSBERGER, juge allemande à la Cour Européenne des Droits de l’Homme

Thème « Les questions éthiques dans la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme »

Jeudi 18 février 2015, 18h30, à l’ERAGE

FLYER

Angelika NUSSBERGER et Ulrich BOHNER

DSC_0057 2

________________________________________________________________________

Soirée-débat avec Klaus SCHUMANN, ancien Directeur Général des Affaires politiques au Conseil de l’Europe (« Eurostammtisch »)

Thème : « Conseil de l’Europe, 65 ans – et maintenant? »

Mardi, 3 février 2015, à 19h00 au Restaurant « Strissel »

FLYER

________________________________________________________________________

Conférence – présentation EUROCORPS avec Guy BUCHSENSCHMIDT, le Général Commandant de l’EUROCORPS à Strasbourg (depuis juin 2013)

Thème: « Quelle défense pour l’Europe ? Le rôle de l’Eurocorps »

Jeudi 22 janvier 2015 ,18h30,  à l’ERAGE

FLYER

________________________________________________________________________

Conférence-débat avec Robert HERRMANN, Président de l’Eurométropole de Strasbourg

Thème : « Strasbourg : de la communauté urbaine à l’Eurométropole – quelles perspectives ? »

Mercredi, 14 janvier 2014, 18h30, à l’ERAGE

FLYER

Ulrich BOHNER et Robert HERRMANN

Ulrich BOHNER et Robert HERRMANN

________________________________________________________________________

Conférence avec Jean-Paul COSTA, Président de l’Institut International des Droits de l’Homme à Strasbourg et ancien Président de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH)

Thème : « La Cour européenne des droits de l’homme: quel avenir? »

Mercredi, 10 décembre 2014, à 18h30, à l’ERAGE (Strasbourg)

FLYER

Jean-Paul COSTA

________________________________________________________________________

CEDH, Strasbourg: visite et participation à l’audience de Grande Chambre  (action réservée aux membre de la MESA)

Affaire: Al-Dulimi et Montana Management Inc. c. Suisse

Mercredi, 10 décembre 2014

CEDH_visite

CEDH_audience

CEDH_audience

CEDH_audience

________________________________________________________________________

Conférence – débat/dîner avec Anne BRASSEUR, Présidente de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe.

Thème : « Le COE comme défenseur des droits de l’homme, de l’Etat de droit et de la démocratie plus important que jamais »

Lundi, 1er décembre, à 19h30, au Restaurant « Strissel », Strasbourg

Flyer

Anne BRASSEUR ET Ulrich BOHNER

________________________________________________________________________

Témoignage – débat avec Paul COLLOWALD, ancien correspondant du journal Le Monde à Strasbourg, occupant par la suite différentes postes de haut niveau dans les institutions européennes

  • Auteur du livre « J’ai vu naître l’Europe », Ed. La Nuée Bleue, Strasbourg (en librairie depuis le 10 octobre 2014).

Thème: « Quelques commencements d’une Europe inachevée… »

Jeudi, 27 novembre 2014, à 18h30, à l’ERAGE (Strasbourg)

Flyer_Paul COLLOWALD

________________________________________________________________________

Du 12 au 21 novembre 2014: la 3e édition de la « Semaine de l’égalité et de lutte contre les discriminations » (Ville de Strasbourg)

  • Table-ronde organisée par la MESA avec:

Gaudiose LUHAHE, d’origine rwandaise, doctorante en éthique et présidente de l’Association des Amies du Master Éthique Strasbourg – AAMES, Raphaël LUHAHE, d’origine congolaise, ingénieur de recherche à l’Université de Strasbourg, Suzette SAINT-MARC, originaire du Guadeloupe, assistante du projet, Direction de la planification politique – Écoles d’études politiques du Conseil de l’Europe et Alphonse GOUETH, d’origine camerounaise, ancien membre du Conseil des Résidents Étrangers de Strasbourg, ex-président délégué du Réseau CoFraCir, actuellement conseiller municipale à Marlenheim.

 Invité: Camille GANGLOFF (représentant la CUS)

 Thème: « Victime de discrimination? Entre résignation et action! »

 Mercredi, 19 novembre 2014, à 18h30, à l’ERAGE (Strasbourg)

 Flyer

________________________________________________________________________

UNIVERSITE D’AUTOMNE de la FFME – 4ème édition

Du 13 au 15 novembre 2014, à Nantes

Université d’Automne à Nantes_Programme

_______________________________________________________________________

FORUM MONDIAL de la DEMOCRATIE – 3ème édition

Du 3 au 5 novembre 2014, au Conseil de l’Europe, Strasbourg :

Thème: « De la participation à l’influence – la jeunesse peut-elle redynamiser la démocratie? »

Le Forum a été organisé à l’initiative conjointe du Conseil de l’Europe, de la Région Alsace et de la Ville et Communauté Urbaine de Strasbourg

________________________________________________________________________

Dîner-débat avec Luis Filipe Castro MENDES, Ambassadeur du Portugal auprès du Conseil de l’Europe

Invité: Fernanda GABRIEL-HANNING, conseillère municipale (représentant M. Roland RIES, Maire de Strasbourg et M. Robert HERRMANN, Président de la CUS)

Thème: « Le 40ème anniversaire de la  Révolution des œillets  (1974 – 2014) »

Représentation musicale : le groupe « Luso Melodias » – Fado de Lisbonne http://www.lusomelodias.fr

Vendredi, 24 octobre 2014, à 19h00 au Restaurant « Le Patio Portugais » (24, rue Ste. Hélène, Schiltigheim) :

Evénement réservé aux membres de la MESA et à leurs invités (uniquement sous inscription préalable et payement du chèque correspondant)!

FLYER

________________________________________________________________________

Conférence-débat avec Dragoljub POPOVIC, juge serbe à la Cour Européenne des droits de l’Homme

Thème : « Un bref aperçu critique sur l’influence de la Convention européenne des droits de l’homme sur l’évolution de la protection des droits de l’homme en Serbie » 

Jeudi, 2 octobre 2014 à 18h30, à l’ERAGE (4 rue Brûlée, Strasbourg)

Invités: Mme. Chantal CUTAJAR, la présidente de l’Observatoire citoyen pour la transparence financière internationale (OCTFI)

FLYER

________________________________________________________________________

Débat-FNAC avec Jean-Marie CAVADA, député européen et Beatrice MATHIEU, rédactrice en chef adjointe du journal « L’Expansion »

Thème : « Nouveau Parlement Européen – Quelles politiques pour demain ? »

Lundi 30 juin 2014 à 17h00, à la FNAC

La MESA participera à cet événement en tant que partenaire.

FLYER_FNAC

____________________________________________________________________

Débat-Conférence avec Pierre GALAND : Président de la Fédération Humaniste Européenne, ancien sénateur belge, ancien Président du Centre d’Action Laïque (Belgique)

Thème: « La laïcité et vivre ensemble en Europe : Réalités et perspectives »

Vendredi 27 juin 2014, 19h00, à l’ERAGE (4, rue Brûlée, Strasbourg)

FLYER

Pierre GALAND et Ulrich BOHNER

________________________________________________________________________

Election du Parlement Européen

Dimanche 25 mai 2014

En soirée : soirée électorale au Parlement européen

Spot TV annonçant les élections européennes :

http://youtu.be/LP3w37sIBuU

________________________________________________________________________

EYE  « European Youth Event »

Du vendredi 9 au dimanche 11 mai 2014, au Parlement Européen

Stand de la MESA sur le parvis du Parlement Européen.

________________________________________________________________________

Soirée élection européenne avec Jacques FAYETTE, Professeur émérite à l’Université Lyon 3 et auteur principal de: www.2014europa.eu

Thème: « De la zone Euro à l’Europe politique  »

Lundi 5 mai 2014, 18h30, à l’ERAGE (4, rue Brûlée, Strasbourg)

Invité: Antoine WAECHTER

AFFICHE

Jacques FAYETTE, Ulrich BOHNER et Antoine WAECHTER

Fayette_3________________________________________________________________________

Journée Portes Ouvertes du Parlement Européen

Dimanche 4 mai 2014 au Parlement Européen

Stand de la MESA

________________________________________________________________________

 

Inauguration du « Lieu d’Europe »

Samedi 3 et dimanche 4 mai 2014, Villa Kaysersguet (rue Boecklin à Strasbourg-Robertsau – terminus ligne de Tram E, station « Robertsau Boecklin »).

Présence d’un stand de la MESA sur place.

Visite du Lieu d’Europe en vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x1dmsfg_visite-du-lieu-d-europe_news?start=34

_________________________________________________________________________

Conférence sur l’Ukraine par André Haertel de l’Université Friedrich Schiller d’Iena, organisée par l’English Speaking Union (ESU) en partenariat avec la MESA (en anglais).

« Où va l’Ukraine ? » (en anglais)

Mercredi 16 avril 2014, 18h00, Club de la Presse (10 place Kléber, 2e étage)

________________________________________________________________________

Dîner-débat avec Rauf Engin Soysal, Ambassadeur, Représentant permanent de la Turquie auprès du Conseil de l’Europe

« Quelle Europe à construire ensemble avec la Turquie ? »

Lundi 14 avril 2014, 19h00, Restaurant « Strissel »

FLYER

Rauf Engin Soysal et Ulrich Bohner

_________________________________________________________________________

Présentation du livre « Comprendre l’Europe », par le professeur Michel Dévoluy 

Samedi 5 avril 2014,à 15h00, à la Librairie Kléber (Salle Blanche), en partenariat avec la librairie Kléber et l’association « Un bout de chemin ».

FLYER

_______________________________________________________________________

Conférence-débat avec l’Eurodéputé Elmar Brok, Président d’ Union des Fédéralistes Européens (UEF) :

«  Federalism : chance or necessity for the future of the European Union ? » (in partnership with the English Speaking Union ESU)

Mercredi 12 mars 2014, à 20h00, à l’ERAGE (4, rue Brûlée, Strasbourg)

FLYER

DSC_0070 DSC_0077_________________________________________________________________________

Visite du Parlement européen et participation en live à l’émission de Stéphane Leneuf sur France Inter

Mardi 11 mars, 15h45 – 20h, visite du Parlement européen ; 16h45 : visite de l’Hémicycle ; 18h : rencontres et débats (salle N4.3) ; 19h : participation en live à l’émission de Stéphane Leneuf  et Quentin Dickinson sur France Inter (pour les membres de la MESA et leurs amis)

_________________________________________________________________________

Conférence-débat avec l’eurodéputé Jean-Luc Bennahmias :

« Quel Budget pour quelle Europe ? »

Lundi 24 février 2014, à 20h30, Strasbourg, à « l’Alsacien » (4, rue Muller-Simonis)

Flyer

DSC_0004

DSC_0007_______________________________________________________________

Jeudi 16 janvier, 20H

Conférence-débat sur
L’écologie transfrontalière

Avec Andrée Buchmann, Conseillère Régionale, Vice-Présidente de la CUS, et Gerda Stuchlik, Adjointe au Maire de Fribourg-en-Brisgau

Lieu: Restaurant « Zuem Strissel »
5, place de la Grande Boucherie

Conf-160114

16_janvier2   16_janvier1

Gerda STUCHLIK, Ulrich Bohner et Andrée BUCHMANN

_________________________________________________________________________

Mercredi 15 janvier, 19H

Conférence-débat avec l’Eurodéputée Doris Pack, Présidente de la Commission Culture et Education

« Erasmus +: quelle politique européenne pour la jeunesse ? »

Erasmus +

Lieu: Association Parlementaire Européenne
76, Allée de la Robertsau, Strasbourg

Conf-150114

15_janvier2  15_janvier1

Ulrich BOHNER et Doris PACK

_________________________________________________________________________

Vendredi 10 janvier, 19H

Dîner-débat avec Pierre Klein:

« Identité alsacienne, française, européenne:
quelles solutions pour l’avenir ? »

Promoteur de l’enseignement régional bilingue et militant historique du mouvement culturel alsacien, Pierre Klein est président de l’Initiative Citoyenne Alsacienne 2010 (ICA).

Cette association a pour objectif de contribuer au débat politique en Alsace. La Charte européenne des langues régionales ou minoritaires n’ayant pas été ratifiée par le gouvernement français, elle prône notamment la signature d’une charte linguistique régionale s’appuyant sur les collectivités locales.

Ce dîner-débat sera l’occasion de réfléchir et de débattre sur les questions identitaires et linguistiques au niveau régional, national, mais surtout européen.

Lieu: Restaurant l’Alsacien
4 rue Paul Muller Simonis, à Strasbourg

Flyer conférence: DD-100114

10_janvier1

Ulrich Bohner et Pierre Klein

10_janvier3

 

10_janvier2

_________________________________________________________________________

Mardi 10 décembre – 20H, à l’ERAGE

Table Ronde, animée par la journaliste Véronique Leblanc

« Strasbourg : capitale européenne de la démocratie ? Siège du Parlement Européen ? »

Seront présents:

• Catherine Trautmann, députée européenne, Présidente de la Délégation Socialiste Française au Parlement Européen et Présidente de la « Task Force » pro Strasbourg
• Nathalie Griesbeck, députée européenne du Grand Est (Moselle)
• Edward McMillan-Scott, député européen et Vice-Président du Parlement Européen
• Cornelis de Jong, député européen
• Pierre Loeb, Président de l’Association européenne des jeunes
entrepreneurs

Depuis son origine, le Parlement Européen est établi à Strasbourg par les traités. Cette décision a suscité de nombreuses critiques et demeure encore l’objet de débats virulents au sein du Parlement dont les pouvoirs se trouvent renforcés par le Traité de Lisbonne.

Cette Table Ronde sera l’occasion de mettre en lumière les enjeux de ce débat, y compris la valeur symbolique de Strasbourg en tant que capitale européenne de la paix et de la démocratie.

Flyer Table ronde

————————————————————————————-

Université d’Automne des Maisons de l’Europe 2013 à Strasbourg

logo_ffme Maison de l'Europe Strasbour-Alsace Partenaires

Jeudi 21 Novembre

PARLEMENT EUROPEEN
** 14h30 à 15h30 : Ouverture de l’Université d’Automne des Maisons de l’Europe
** 15h30-17h : Information de la DG Communication du Parlement européen sur les outils de communication pour le lancement de la campagne des élections européennes de 2014, avec Luis MARTINEZ-GUILLEN, Directeur du Bureau d’Information du Parlement européen à Strasbourg

CONSEIL REGIONAL D’ALSACE – Hémicycle
** 18h : Conférence ouverte au public « Que signifie une Europe de droite ou une Europe de gauche ? Accords et désaccords »
avec Jean-Pierre AUDY, Jean-Paul GAUZES, Ana GOMES, Catherine TRAUTMANN, animée par Yves BERTONCINI
** 20h : Réception pour les participants et les élus

Vendredi 22 Novembre

ERAGE – Auditorium (Ecole Régionale des Avocat du Grand Est, 4 rue Brûlée, Strasbourg)
** 14h-18h : Débats avec des députés européens, ouverture au public :
– débat 1 : « Rigueur ou relance budgétaire en Europe ? »
avec Jean-Pierre AUDY, Ivailo KALFIN, Liem HOANG NGOC, animé par Catherine GUY-QUINT
– débat 2 : « Quelle politique industrielle en Europe ? »
avec Jean-Pierre AUDY, Sandrine BELIER, Robert GOEBELS, Patrick LE HYARIC, animé par Nicolas JEAN
– débat 3 : « Quel avenir pour la protection sociale et l’emploi en Europe ? »
avec Patrick LE HYARIC, animé par Emmanuel MORUCCI

Samedi 23 Novembre

CONSEIL DE L’EUROPE – Agora
** 11h-12h30 : Conférence ouverte au public « Avons-nous encore besoin de l’Europe ? »
avec Dominique MOISI et Maria JOAO-RODRIGUES, animée par Laurent MARCHAND

————————————————————————————-

Table Ronde sur la citoyenneté de résidence
dans le cadre de la semaine pour l’égalité

« Citoyens étrangers, quelle participation à la vie locale ?
La participation des citoyens étrangers à la vie publique au niveau local: principes européens et réalités locales »

Participants à la Table Ronde :

  • Alphonse Goueth, Président délégué du réseau CoFraCiR (Conseil français de la citoyenneté de résidence), Membre du Conseil des Résidents Etrangers de Strasbourg
  • Alain Jund, Adjoint au maire de Strasbourg en charge de l’urbanisme
  • Dmitri Marchenkov, Secrétaire de la Commission de la Gouvernance du Congrès des Pouvoirs locaux et Régionaux du Conseil de l’Europe
  • Anne-Pernelle Richardot, Adjointe au Maire de Strasbourg en charge de la citoyenneté

DSC_0001

DSC_0006

Lieu : ERAGE, 4 rue Brulée, Strasbourg

Date : vendredi 25 octobre 2013, 18h30

Flyer Conférence

————————————————————————————-

Conférence-débat: « Comment fonctionne ce Parlement Européen que nous allons élire l’année prochaine ? « 

Avec Luis MARTINEZ-GUILLEN

BXL3

A l’approche de nouvelles élections du Parlement européen (25 mai 2014), cette conférence a été l’occasion d’évoquer le fonctionnement de cette institution qui prend de plus en plus d’importance dans le système institutionnel de l’Union européenne et les enjeux qui se cachent derrière : quel est le poids réel du Parlement ? Quelle influence ont les citoyens sur les politiques de l’UE ? L’UE est-elle plus démocratique ?

Lieu : ERAGE, 4 rue Brulée, Strasbourg

Date : jeudi 17 octobre 2013, 18h30

Flyer Conférence

————————————————————————————-

Animation théatrale: « L’Assemblée des citoyens »

Par la Compagnie à Bulles et le théâtre du Potimarron

Lieu : Salle de la Bourse, Strasbourg

Date : 11 et 12 octobre 2013

————————————————————————————-

Conférence :

 » Quelle gouvernance économique pour l’Europe après 2014 ? Quels objectifs ? « 

Avec Liêm HOANG-NGOC 

Sans titre

Lieu : ERAGE, 4 rue Brûlée, Strasbourg

Date : mercredi 9 octobre 2013, 18h30

Flyer Conférence

————————————————————————————-

« Etre jeune dans une Europe en crise »

UNE CONFERENCE DE PHILIPPE DUVAL

drapeau-europeen 2

La jeunesse européenne est, pour sa plus grande part, confrontée  à une crise économique sans précédent : « une  jeunesse sacrifiée » !

Dans l’ensemble des pays européens (particulièrement en France), quel est l’impact de la famille, de la société et tout spécialement de l’éducation  lors de l’entrée des jeunes  dans l’âge adulte ?

Principales victimes de la crise, sont-ils également et efficacement préparés à y faire face ?

Comparer les sociétés, les mentalités, les systèmes éducatifs permet de mieux connaître et de mieux comprendre ces jeunes européens si différents et si proches mais aussi de prendre conscience des défis et des espérances qui les attendent. Une réalité et un enjeu européen et français  que l’on  ne peut ignorer.

Conférencier :

Philippe Duval, inspecteur général honoraire de l’Education nationale; rédacteur en chef de la revue internationale d’éducation (2001-2008); membre du comité directeur de la Fédération française des Maisons de l’Europe.

Lieu : ERAGE, 4 Rue Brûlée, Strasbourg

Date : Jeudi 19 Septembre 2013, 18H30

————————————————————————————-

FORUM EUROPÉEN DES CONSOMMATEURS :

Le marché unique comme le Centre Européen de la Consommation fêtent  cette année LOGO_20ans_CMJN-FR-DE_01_06964c6aedleurs 20 ans. A cette occasion et afin de faire connaître aux citoyens tout ce que l’Europe a accompli depuis 1993, le CEC, en partenariat avec la Ville et la Communauté Urbaine de Strasbourg,  organise le 1er juillet 2013 à Strasbourg, un « forum européen des consommateurs ».

Le forum européen des consommateurs se déroulera en deux temps forts :

– une manifestation grand public qui se tiendra toute la journée place Kléber

– un débat participatif consacré à la résolution extrajudiciaire des litiges, dans l’après-midi, à l’amphithéâtre de l’ERAGE.

Tout au long de la journée, des animations diverses aux couleurs de l’Europe seront proposées au grand public pour rappeler la dimension européenne de l’évènement et le dynamisme des associations/institutions participantes.

La MESA y tiendra un stand pour présenter ses activités et faire participer à un quizz.

Lieu: Place Kléber- Strasbourg

Date: lundi 1er juillet 2013, de 9h à 18h

————————————————————————————-

LES SPINDLER et la marqueterie: un siècle d’art en Alsace- de l’art nouveau à aujourd’hui :

Conférence-débat par Jean-Charles SPINDLER, qui évoquera l’histoire passionnante de sa famille, de la marqueterie et des liens fascinants des artistes alsaciens avec les milieux culturels européens autour de 1900. images

Lieu : ERAGE- Strasbourg, 4 rue Brûlée

Date : mardi 25 juin 2013 à 18h30

flyer conférence 25/06

DSC_0008

—————————————————————————————-

Excursion à la Maison de Robert Schuman

avec débat sur la situation européenne


La Maison de Robert Schuman
Une visite aux racines de l’Europe

C’est à Scy-Chazelles, sur les coteaux du pays messin, qu’au cours d’un week-end d’avril 1950, Robert Schuman, alors Ministre des Affaires étrangères, eu l’audace de concevoir un « acte hardi » qui allait changer le cours de l’Histoire. En collaboration avec d’autres hommes d’Etat européens, ce grand visionnaire a créé les conditions d’une paix durable en Europe.
Entrez dans l’intimité de Robert Schuman en visitant sa maison, une demeure lorraine typique des années 1950. Découvrez les débuts de la construction européenne à travers notre espace muséographique interactif. Appréciez l’architecture de la Chapelle fortifiée Saint-Quentin du XIIe s., classée Monument Historique, où repose le Père de l’Europe.

Arrivée à Scy-Chazelles et visite guidée de la Maison historique

DSC_0045

Visite libre du musée et de l’exposition temporaire :  » Schuman-Adenauer : deux artisans de la réconciliation « 
Film documentaire et visite libre des jardins
« Pères et Lieux de Mémoire de l’Europe » : Dialogue avec Sylvain SCHIRMMANN, Professeur d’histoire, Président du Comité scientifique de la Maison Robert Schuman, directeur de l’IEP de Strasbourg.

DSC_0065

Lieu : Scy-Chazelle

Date : samedi 8 juin 2013

 

—————————————————————————————-

CONFERENCE DEBAT SUR LE THEME :

“Quelle Europe voulons-nous à l’horizon 2014?”, avec: Joseph DAUL, eurodéputé et Président du groupe PPE

DSC_0003

Lieu : Restaurant Au Strissel – Strasbourg

Date : jeudi 6 juin 2013

 

—————————————————————————————-

CONFERENCE DEBAT SUR LE THEME :

“ La coopération transfrontalière et les langues régionales: l’exemple de la communauté germanophone de Belgique” 

avec Karl-Heinz LAMBERTZ, Ministre-Président de la Communauté Germanophone de Belgique.

DSC_0002

 

Lieu : Restaurant Au Strissel – Strasbourg

Date : jeudi 6 juin 2013

 

—————————————————————————————-

TABLE RONDE SUR LE THEME :

« L’Europe concrète : la coopération transfrontalière dans le Rhin supérieur, un outil au service du citoyen » suivi d’un vin d’honneur et sur inscription.

Lieu : Euroinstitut – Kehl

Date : 24 mai 2013

—————————————————————————————-

CONFERENCE DEBAT SUR LE THEME :

“ Qu’est-ce être un citoyen européen?” 

avec Catherine LALUMIERE, Présidente de la Fédération Française des Maisons de l’Europe (en coopération avec l’Association Européenne des Ecoles d’Etudes Politiques du Conseil de l’Europe) : Contribution à l’année européenne des citoyens.

Lieu : ERAGE – Strasbourg

Date : 22 mai 2013

—————————————————————————————-

TABLE RONDE – DEBAT SUR LE THEME :

“Quelle Europe voulons-nous à l’horizon 2014?”

Avec: Nathalie GRIESBECK, eurodéputée, …

Lieu : Association Parlementaire Européenne – Strasbourg

Date : 21 mai 2013

—————————————————————————————-

Stand MESA à la Journée Portes Ouvertes du Parlement Européen

Lieu : Parlement Européen – Strasbourg

Date : 19 mai 2013

 

—————————————————————————————-

CONFERENCE DEBAT SUR LE THEME : 

« Les moines irlandais : élément essentiel de la culture européenne », 

avec le Professeur Enzo FARINELLA en coopération avec le « carrefour des européens » et DECERE

Lieu : ERAGE – Strasbourg

Date : 16 mai 2013

 

—————————————————————————————-

CONFERENCE de Birte WASSENBERG, Maître de Conférences à l’IHEE, sur “l’Histoire du Conseil de l’Europe”,

Lieu :  Snack Michel, Avenue de la Marseillaise – Strasbourg

Date : 14 mai 2013

—————————————————————————————-

Stand MESA au “Village européen” – quizz pour les jeunes

Lieu : Place Gutenberg – Strasbourg

Date : jeudi 6 juin 2013

 

—————————————————————————————-

CONFERENCE DEBAT SUR LE THEME :

La Turquie et l’Europe : Démocratie et Droits de l’Homme

Avec Josette DURRIEU (France, Soc.), rapporteuse de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe sur la Turquie

Josette DURRIEU a présenté son rapport sur « le dialogue post-suivi avec la Turquie » (Doc. 13160) dans la matinée du même jour, à l‘Assemblée Parlementaire. Le débat du soir a été introduit par Jack Hanning, Vice-Président de la MESA, et modéré par Fernanda GABRIEL, journaliste.

Lieu : dans les locaux du MEDEST, 16, allée Spach, à Strasbourg
Bus 6, 30, 72 : arrêt « Orangerie » – Tram E : arrêt « Droits de l’Homme »

Date : 24 avril 2013

—————————————————————————————-

Les journées d’Irlande, à l’occasion de la présidence irlandaise de l’Union européenne, organisées par l’APE (Association Parlementaire Européenne)

Lieu : Strasbourg

Date : 15 − 21 avril 2013

—————————————————————————————-

CONFERENCE DEBAT SUR LE THEME :

« L’ITALIE ENTRE IMPASSE ET REFORMES »
avec Alberto TOSCANO, journaliste italien, correspondant à Paris de nombreux titres de presse et auteur de l’ouvrage  » Ces gaffeurs qui nous gouvernent »

Lieu : ERAGE -Ecole Régionale Avocats Grand Est (Amphithéâtre)
4, rue Brûlée à STRASBOURG

Date : 20 mars 2013

 

—————————————————————————————-

Rencontre-débat avec Cordula RIEDEL, Secrétaire Générale de l’Eurodistrict  Strasbourg-Ortenau – sur inscription

Lieu : Restaurant Au Strissel – Strasbourg

Date : 26 mars 2013

 

—————————————————————————————-

TABLE RONDE : 

« La lutte contre la discrimination des LGBT en Europe et dans le monde »

Invités :

Sylvie GUILLAUMEDéputée européenne
Jean-Paul COSTA,
 Ancien Président de la Cour Européenne des Droits de l’Homme 
Lauri SIVONEN
Bureau du Commissaire européen aux Droits de l’Homme
Annachiara CERRI
DG II Droits de l’Homme et État de droit, Conseil de l’Europe

 

Lieu : ERAGE – Strasbourg

Date : 11 mars 2013

—————————————————————————————-

CONFERENCE :

M. Gilles Le BAIL – Auteur de « l’Europe, défaite ou défis ».

        MEA INVITATION CONFERENCE GILLES LE BAIL

Lieu : Association Parlementaires Européens – Strasbourg

Date : 17 janvier 2013

—————————————————————————————-

TABLE RONDE :

 » LE DROIT AU LOGEMENT- PRINCIPES EUROPEENS ET REALITES SUR LE TERRAIN » 

Avec Monsieur Régis BRILLAT, secrétaire exécutif  du Comité Européen des Droits sociaux au Conseil de l’Europe et Monsieur Mbarek AOUADI, directeur territorial Alsace de l’Adoma, ainsi que Monsieur Driss MELIANI, directeur du Centre d’accueil des demandeurs d’asile CADA. Monsieur Philippe BIES , Député du Bas-Rhin a également participé à cet événement.

Lieu : Association des Parlementaires Européens – Strasbourg

Date : 29 novembre 2012

 

—————————————————————————————-

CONFERENCE SUR L’IDENTITE ET LA CONSTRUCTION EUROPEENNE

Conférence sur « l’identité et la construction européenne » avec Madame Catherine LALUMIERE, Présidente de la Fédération Française des Maisons de l’Europe.

Lieu : Institut d’Etudes Politiques – Strasbourg

Date : 14 novembre 2012

 

—————————————————————————————-

TABLE RONDE :

ROMS ET TSIGANES : PRINCIPES EUROPEENS ET REALITES LOCALES

Dans le cadre de la semaine de l’égalité du 20 au 28 octobre
Cette table ronde, était aussi l’occasion rêvée de sortir, par une approche ludique, des préjugés, bien trop souvent associés aux Tsiganes.

Cette manifestation, en coopération avec LUPOVINO, avait pour objectif de mieux faire connaître l’action et les recommandations du Conseil de l’Europe ainsi que celles des institutions européennes concernant les Roms. Nous remercions à ce titre Jean Paul COSTA, ancien Président de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, et Président de l’institut international des Droits de l’Hommes, d’avoir bien voulu nous honorer de sa présence.

L’ambition de cette action conjointe était de confronter les principes et déclarations européens ou nationaux à la réalité locale des personnes et des familles sur le terrain. Cette manifestation a été tenue dans le but d’élargir le dialogue et de permettre une meilleure compréhension entre les responsables politiques, le grand public, et les personnes directement concernées par l’application de ces décisions politiques.

Cette manifestation a été d’autre part enrichie par l’intervention d’Eleni TSETSEKOU, administratrice auprès du Représentant Spécial du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe pour les Roms. Ainsi que par celles d’Ulrich BOHNER, Président de la MESA, et de Marie ALMAFITANO, Directrice de l’association LUPOVINO.

Marie-Dominique DREYSSE, Adjointe au Maire et Conseillère Générale, a pris activement part au débat. Etait également présent Mathieu CAHN, Adjoint au Maire et responsable de l’organisation de la semaine de l’égalité et de lutte contre les discriminations.

Environ 80 personnes ont participé à cet évènement dont de nombreux Roms et Tsiganes.

 

Lieu : Salle de la bourse – Strasbourg

Date : 24 octobre 2012

—————————————————————————————-

CONFERENCE-DEBAT :

De Daniel COHN-BENDIT ET Guy VERHOFSTADT

Conférence-débat de Monsieur Daniel COHN-BENDIT, Député, et de Monsieur Guy VERHOFSTADT, Député européen et ancien Premier ministre Belge de 1999 à 2008, qui présenteront le manifeste qu’il ont co-publié pour une Europe Fédérale.

 

Lieu : Librairie Kléber – Strasbourg

Date : 22 octobre 2012

 

—————————————————————————————-

ABONNEMENT « LE MAILLON »

Proposition d’abonnement en partenariat avec le théâtre: « Le Maillon ».

Le Maillon, Théâtre de Strasbourg

 

—————————————————————————————-

CONFERENCE-DEBAT 

 « Les enjeux de l’environnement et des transports dans une région trans-frontalière ».

En coopération avec la MESA, le Consulat Général de Suisse, la Ville de Strasbourg, et l’Eurodistrict.

Conférence-débat avec Monsieur Philippe RECEVEUR, Ministre de l’Environnement et des transports de la République et du canton du Jura Suisse, sur le thème « les enjeux de l’environnement et des transports dans une région trans-frontalière ».

Lieu : ERAGE – Strasbourg

Date : 20 septembre 2012

 

—————————————————————————————-

UNIVERSITE D’AUTOMNE  F.F.M.E A LYON


Université d’automne de la Fédération Française des Maisons de l’Europe.

Programme Université des Maisons de l’Europe à Lyon- 25 09 12

Lieu : LYON

Date : 25 septembre 2012

 

—————————————————————————————-

FORUM MONDIAL DE LA DEMOCRATIE


Participation de la MESA au Forum Mondial de la Démocratie.

 

—————————————————————————————-

ASSEMBLEE GENERALE DE LA MESA

Compte rendu de l’Assemblée Générale du 25 juin 2012

Rapport moral d’Ulrich BOHNER, Président de la MESA